Publicité

1 août 2020 - 12:00

Crise écologique et sanitaire

Camp d’occupation de militants écologistes à Place Bourget

Par Salle des nouvelles

Des militants se sont réunis vendredi à la Place Bourget de Joliette pour réclamer une plus grande couverture médiatique et des engagements de la part des divers paliers de gouvernement au sujet de la crise climatique.

Les militants ont établi un campement d’occupation au même titre que leurs homologues d’Amos et Montréal.

« Nous y resterons jusqu’à ce que notre message soit entendu. Nous invitons citoyen.ne.s, militant.e.s, journalistes et familles à se joindre à nous, pour discuter ou pour camper dans un environnement inclusif et de partage », explique le mouvement par voie de communiqué.

Les demandes du groupe se divisent en quatre points:

1. Relance économique verte, juste et locale

2. Couverture des médias active et transparente face à l’urgence climatique : 

3. Plus de femmes en poste de pouvoir 

4. Justice climatique 

« Occuper, c’est réclamer la place publique pour y rêver, y créer et y rencontrer. C’est une réappropriation de l’espace, mais aussi du temps. Prendre son temps pour simplement exister dans l’espace, c’est ça qui est révolutionnaire », lance une militante du mouvement.

Les organisateurs demandent aux participants de porter un masque/couvre-visage ainsi que de respecter les mesures de distanciation sociale. 

Le groupement se qualifie de «  mouvement écologiste, féministe, antiraciste et pacifique » et affirme « désapprouver la violence et le cassage, puisqu’ils sont contraires aux valeurs fondamentales de paix, de justice sociale et d’écologie ». 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.