Publicité

13 juillet 2020 - 11:00 | Mis à jour : 11:12

Combats syndicaux

Une première convention collective CSN décrochée pour les employés de Sintra

Par Salle des nouvelles

Réunis en assemblée générale la semaine dernière, les syndiqués CSN de Sintra de Saint-Paul de Joliette, de Berthier et de la carrière Saint-Jacques ont adopté leur nouveau contrat de travail dans une proportion de 67 %.

Autrefois organisés en syndicat indépendant, les 25 travailleurs syndiqués ont choisi d’être représentés par la CSN à l’été 2019. Dès lors, une première ronde de négociation avec l’appui de la CSN s’est amorcée afin d’en arriver à conclure les termes du renouvellement de leur convention collective.

Il aura fallu près d’une dizaine de rencontres de négociation pour que les parties en arrivent à une entente.

Une augmentation de 12,5% sur 5 ans

Finalement, la négociation aura permis aux syndiqués de renouveler leur contrat de travail pour une durée de 5 ans. L’entente prévoit des augmentations générales globales des salaires de 12,5 % réparties de la façon suivante : 3 % la première année, 2,5 % à la deuxième, troisième et
quatrième année et de 2 % la dernière année du contrat.

En plus des augmentations générales des salaires, les syndiqués obtiennent une majoration de la prime de chef d’équipe et des primes de quart. Le régime des vacances bonifié permet maintenant aux salariés de 3 à 10 ans d’ancienneté de bénéficier de trois semaines de vacances annuelles et d’une indemnité variant de 6 % à 8 %, de 4 semaines pour les salariés de 10 ans et plus d’ancienneté et d’une indemnité de vacances variant de 8 à 11 %.


Des indemnités fixées

Comme il s’agit majoritairement d’emplois saisonniers, la convention collective prévoit des indemnités à titre de compensation pour l’ensemble des congés fériés d’une année.

Ces indemnités ont toutes été bonifiées de 150 $ selon la classification concernée. Toujours au chapitre des gains, les syndiqués ayant accumulé 5 ans et plus d’ancienneté se voient octroyer un congé mobile payé par an. Finalement, les syndiqués obtiennent l’ajout d’une protection d’assurance salaire longue durée à leur contrat d’assurance.

Les parties comptent procéder prochainement à la signature officielle du nouveau contrat de travail qui assurera, du même coup le versement de la pleine rétroactivité sur les salaires jusqu’au 30 mars 2019.

Le Syndicat des travailleuses et des travailleurs de l’industrie manufacturière - CSN section Sintra - représente près d’une vingtaine de salariés de Sintra pour les établissements de Saint-Paul de Joliette, Berthier et de la carrière Saint-Jacques. La compagnie Sintra œuvre principalement dans la construction la réfection et l’entretien des routes. Le syndicat quant à lui est affilié à la Fédération de l’industrie manufacturière – CSN (FIM-CSN) qui compte plus de 320 syndicats affiliés, représentant environ 25 000 membres œuvrant dans le domaine industriel québécois. Le syndicat est aussi affilié au Conseil central de Lanaudière - CSN qui représente près de 13 000 membres répartis en plus de 81 syndicats sur son territoire.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.