Publicité

7 mai 2020 - 09:00

Un outil mis en place par l'ASEPL

Une rencontre virtuelle disponible pour les Lanaudois atteints de sclérose en plaques

Par Salle des nouvelles

L’Association sclérose en plaques de Lanaudière (ASEPL) a mis en place une rencontre virtuelle hebdomadaire, qui a lieu tous les vendredis de 11h à midi. 

Dans le présent contexte de distanciation physique, et dans l’objectif de garder contact avec les Lanaudoises vivant avec la SP, et leurs proches, l’ASEPL met en oeuvre sa mission d’accompagnement et de soutien.

L’activité "Jasette avec Geneviève" permet de socialiser, de briser la routine et de s’informer en toute de simplicité et convivialité, en groupe, avec le soutien de l'intervenante sociocommunautaire.

Participation facile et accessible à tous :

 Sans internet (téléphone résidentiel) : vous joindrez le groupe avec le son, mais ne pourrez pas voir les autres participants.

 Avec internet (téléphone intelligent, ordinateur avec micro et caméra, tablette, ordinateur portable) : vous joindrez le groupe avec le son et l’image et pourrez activer ou non les deux options. Vous pourrez aussi voir les autres participants.

Pour obtenir davantage de détails, communiquez avec l’équipe de l’ASEPL au (450) 753-5545 (Lanaudière Nord), (438) 494-9900 (Lanaudière Sud), et laissez un message. Il n’est pas nécessaire d’être membre pour participer à cette activité.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.