Publicité
3 mars 2020 - 16:00

Engagement à reconnaître le droit humain à l'eau

Lavaltrie devient la 20e Communauté bleue du Québec

Par Salle des nouvelles

Lavaltrie est désormais titulaire de la certification Communauté bleue, remis par l’organisme Eau Secours. Pour l’obtenir, la municipalité s'est engagée à reconnaître le droit humain à l’eau et aux services d'assainissement, à promouvoir la gestion publique de l’eau et à bannir graduellement la vente de bouteilles d’eau dans ses édifices municipaux et lors de ses événements. La ville de Lavaltrie devient ainsi la 20e Communauté Bleue au Québec.

« En accord avec notre plan d’action environnemental, issu de la démarche de planification stratégique réalisée avec la direction générale et les membres du conseil municipal de la Ville, Lavaltrie est pose un geste de plus pour l’environnement en adhérant au projet Communauté bleue, a rappelé Lisette Falker, conseillère municipale et membre du Comité consultatif en environnement, au nom du conseil municipal de Lavaltrie.  Nous nous faisons un devoir de préserver nos diverses ressources pour l’avenir des générations futures. Par l’entremise de chaque action écologique, la Ville de Lavaltrie ne fait pas que prêcher par l’exemple… elle invite également sa population à poser des gestes concrets! »

« Un véritable engouement »

La remise de la certification a été réalisée par Rébecca Pétrin, directrice générale d’Eau Secours, en présence de Christian Goulet, maire de Lavaltrie, de Lisette Falker, ainsi que de Anne-Pierre Charlot, citoyenne et membre du Comité consultatif en environnement.

La directrice générale d’Eau Secours Rébecca Pétrin a conclu: « La projet Communauté Bleue connaît un véritable engouement au Québec et ceci prouve à quel point l’accès à une eau de qualité est au cœur des préoccupations. En ce sens, nous somme enchantés de voir Lavaltrie se joindre aux 19 Communautés Bleues et ainsi, souligner leur engagement à cette cause ».

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.