Publicité

11 février 2020 - 13:00

Une section alimentée par les élèves

Saint-Félix dévoile le "Félicien nouveau", une mouture inédite du bulletin municipal

Par Salle des nouvelles

La municipalité de Saint-Félix-de-Valois et la Chambre de Commerce et d’Industrie dévoilent la nouvelle mouture du bulletin municipal. La fusion de la revue de la chambre Le Valois avec le Félicien permet d’offrir plus de nouvelles, plus de pages et plus de parutions.

« Avec les nouveaux services offerts à la population et les nombreux projets en cours à la municipalité, nous commencions à manquer d’espace dans notre bulletin municipal pour partager l’information, affirme la mairesse, Audrey Boisjoly. Maintenant, nous avons beaucoup plus de marge de manœuvre pour faire de la sensibilisation, vulgariser la réglementation, diffuser nos événements et parler de la communauté, et ce, sans augmenter les dépenses de ce poste budgétaire ».

« Cela nous permet d’améliorer la visibilité de nos partenaires en plus de diffuser du contenu sur le développement commercial de la Municipalité », ajoute Julie Kovacs, présidente de la Chambre de Commerce et d’Industrie.

Une section alimentée par les élèves

L’ajout qui fait l'objet d'une fierté particulière est la Zone scolaire. Entièrement dédiée à l’actualité de l’école secondaire de l’Érablière et de l’école primaire des Moulins, cette section sera alimentée par les élèves à partir des prochaines éditions.

Par ailleurs, cette union avec le Valois permet d’ajouter un babillard communautaire, de partager les offres d’emploi disponibles, mais surtout d’améliorer le partage d’information auprès des citoyens.

Pour transmettre des nouvelles pour le babillard communautaire, des offres d’emplois ou pour réserver des espaces publicitaires, il est possible de soumettre des demandes au 450 889-8161. Les publications seront distribuées en février, avril, juin, août, octobre et décembre et la date de tombées pour le contenu et les publicités est généralement un mois avant

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.