Publicité

6 février 2020 - 06:00

Dialogue en vue avec les communes limitrophes

Étalement urbain et transport collectif: la CMM propose des solutions

Par Salle des nouvelles

À la suite d’une rencontre de travail avec des maires et mairesses de la région métropolitaine tenue aujourd’hui, la mairesse de Montréal et présidente de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) propose des ententes pour développer le transport collectif dans les municipalités locales et régionales contigües au territoire de la CMM.

Avec ces ententes, la Communauté entend favoriser le développement d’un service de transport
collectif efficace pour desservir les navetteurs de ces territoires travaillant sur le territoire de la CMM en fonction des particularités de leur milieu. La meilleure façon de freiner l’étalement urbain est d’offrir des alternatives efficaces à la voiture solo et de densifier l’habitation.

Dialogue en vue avec les communes limitrophes

« Nous allons entreprendre un dialogue avec nos partenaires du pourtour afin de jeter les bases d’une nouvelle collaboration. La solution que nous mettons aujourd’hui de l’avant permettra d’améliorer la mobilité, de diminuer la congestion routière, le temps de déplacement des citoyens et des émissions de gaz à effet de serre : autant d’objectifs auxquels souscrivent les municipalités », précise Valérie Plante, mairesse de Montréal et présidente de la CMM.

Pour Chantal Deschamps, mairesse de Repentigny, avec le Plan métropolitain d’aménagement et de développement, « la CMM travaille à renverser la vapeur. En signant des ententes avec nos partenaires régionaux, nous visons à mettre en place un réseau structurant de transport en commun qui répondra aux besoins de la population de la CMM et des municipalités localisées au pourtour. »

Congestion routière et réseaux d'autobus mal desservis

« Nos parcs industriels sont mal desservis par le réseau d’autobus et la congestion routière sur la Rive-Nord métropolitaine est un véritable casse-tête au niveau de la logistique des transports. La priorité, c’est la décongestion des axes routiers sur les couronnes Nord et Sud par des transports collectifs et de la mobilité durable », selon Marc-André Plante, maire de Terrebonne.

« Saint-Jérôme, tout comme la métropole, est confrontée à ses propres enjeux d’étalement urbain et de mobilité et est motivée à trouver des pistes de solution. Pour travailler à réduire le nombre de navetteurs automobiles, notre ville désire améliorer l’offre en transport collectif sur son territoire », suggère Stéphane Maher, maire de Saint-Jérôme

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.