Publicité
26 septembre 2019 - 13:00

Il compensera ses GES

Le candidat Gabriel Ste-Marie du Bloc Québec mène une campagne verte

Par Salle des nouvelles

Entouré de la députée de Joliettel’Assemblée nationale, Véronique Hivon, du chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet et de nombreux militants, Gabriel Ste-Marie, candidat du Bloc Québécois dans Joliette, a annoncé qu’il mènera une campagne verte.

« Gabriel Ste-Marie est un joueur clé de l’équipe du Bloc québécois à Ottawa. Je suis heureux d’être présent pour son rassemblement de campagne et fier de voir autant de militants impliqués ! », a déclaré le chef de la formation politique au début de l’événement.

« Gabriel est un économiste et un élu de tête et de cœur, qui a su porter plusieurs projets collectifs rassembleurs et innovants, ici dans Joliette. Et le meilleur reste à venir! », a ajouté Mme Hivon.

À cette occasion, M. Ste-Marie a annoncé qu’il mènera une campagne verte. Sous recommandation du Conseil régional de l’environnement de Lanaudière (CREL), le candidat s’engage à compenser ses émissions de gaz à effet de serre (GES) par l’achat des Crédits carbone éducatifs (CCÉ) de la Bourse du carbone Scol’ERE. M. Ste-Marie versera 26,09$, soit un Crédit carbone éducatif à chaque tonne de CO2 émise tout au long de la campagne.

« Au Bloc Québécois, l’environnement est une de nos priorités. Je suis donc fier d’être cohérent avec nos positions en menant une campagne verte, tout comme la campagne nationale qui sera carboneutre. J’invite les candidats de la circonscription à amorcer ce virage vert », a conclu le candidat bloquiste.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.