Publicité
26 septembre 2019 - 06:00

La dernière entente est arrivée à échéance en avril 2019

Le restaurant de l’aréna confié à l’Annexe à Roland

Par Salle des nouvelles

Le conseil municipal de Joliette a confirmé récemment la signature d’une entente avec L’Annexe à Roland pour la prise en charge et la gestion du restaurant du Centre récréatif Marcel-Bonin.

Cette décision signifie qu'à compter du 12 octobre, les visiteurs et usagers de l’aréna pourront ainsi casser la croûte tout en contribuant à la mission d’une entreprise d'économie sociale, soit de favoriser l'insertion sur le marché du travail, de personnes âgées de 18 ans et plus en situation d'exclusion et confrontées à diverses problématiques (dépendances, violence, toxicomanie, décrochage scolaire).

La dernière entente avec un locataire privé pour le restaurant de l’aréna est arrivée à échéance en avril 2019. Suivant un appel d’offres lancé au printemps, la Ville n’avait reçu aucune soumission conforme. Devant cette situation, le conseil avait choisi de réfléchir aux alternatives qui pourraient s’avérer porteuses au niveau social.

Pour le maire de Joliette, Alain Beaudry, cette entente deviendra un exemple inspirant: « Au quotidien, L’Annexe à Roland arrive à faire une grande différence dans la vie des personnes qu’elle accompagne. Donner l’opportunité à cette organisation d’avoir accès à une clientèle régulière supplémentaire, ça veut dire beaucoup. Et comme la qualité de leur offre alimentaire est aussi reconnue, c’est une solution gagnant-gagnant! »

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.