Publicité
21 septembre 2019 - 12:00

Festival Blues

Le meilleur du blues au centre-ville de Joliette du 26 au 28 septembre

Par Salle des nouvelles

Dans le cadre de sa 16e édition, le Festival Blues de Joliette propose ni plus ni moins que le meilleur du blues! Du 26 au 28 septembre, les bars et restaurants du centre-ville de Joliette présenteront des artistes de talent qui offriront des performances hors du commun. Nul doute que plusieurs lieux afficheront complet : raison de plus pour réserver vos places dès maintenant dans les restaurants pour un souper-spectacle des plus mémorables. 

Le samedi 28 septembre, les amateurs de blues seront ravis de la présence de Riot en formule trio au bar Le Melkior. On retrouvera également Dwane Dixon et Kim Greenwood au Faste Fou, Mike Goudreau et Pascal Veillette à la Brasserie artisanale Albion et sans oublier un incontournable du blues, Ricky Paquette au Sim’s Irish Pub.

Seront aussi en prestation des artistes qui offriront des performances mémorables, tout en contribuant à la renommée de l’événement. On pourra compter sur la présence le vendredi de Cliff Stevens à la Brûlerie du Roy, Slim Dubois au restaurant Le Bing, The Ramblers au Bar Chez Philippe et Steph and the blues fellows au Bella Pasta Bar. Adam Karch sera présent le jeudi chez Sïmone, Restaurant de quartier et au Restaurant Centre-ville, pour un soir seulement, le duo Marie-France Lantin et Bernard Racicot viendront partager leur passion pour la musique. Il ne faut surtout pas oublier de mentionner la performance en formule duo de Pat Loiselle à la Brasserie artisanale Albion. Bien d’autres spectacles seront présentés lors de ce festival, comme l'indique la programmation complète au www.jolietteblues.com.

Pour consulter la programmation complète du festival, on peut se rendre au www.jolietteblues.com

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.