Publicité
11 août 2019 - 09:00

C’est lors du Congrès de la Relève, se déroulant les 17 et 18 aoûts prochains à l’Université Bishop’s que Gabriel Mazur-Lainé espère gagner la confiance de ses pairs

Un jeune de Lanaudière candidat à la vice-présidence de l'aile jeunesse caquiste

Par Salle des nouvelles

Gabriel Mazur-Lainé se porte candidat à la vice-présidence de la Commission de la Relève de la Coalition Avenir Québec (CRCAQ). C’est lors du Congrès de la Relève, se déroulant les 17 et 18 aoûts prochains à l’Université Bishop’s, qu’il espère gagner la confiance de ses pairs. 

Natif de Saint-Charles-Borromée, Gabriel Mazur-Lainé s’implique auprès de la Coalition Avenir Québec depuis 2016. Il détient le poste de secrétaire-trésorier au sein de la Relève depuis deux ans et a su assurer une saine gestion financière de l’organisation tout en se démarquant par son écoute pointue auprès des jeunes caquistes dans le but de porter leurs projets aux autres membres composant l’exécutif de la CRCAQ. 

Étudiant en finance aux Hautes études commerciales à Montréal et ancien membre du comité d’économie, Gabriel est connu pour son dynamisme et sa rigueur dans la mise sur pieds de projets touchant la jeunesse. Il a d’ailleurs représenté la CRCAQ lors d’une mission diplomatique à Paris en 2017, et effectue actuellement un stage au cabinet du ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière, monsieur Pierre Fitzgibbon. 

« Je suis fier de mon implication à la CRCAQ. La politique jeunesse nous permet de rencontrer des jeunes aux quatre coins de la province et c’est avec grand plaisir que j’ai pu porter leur voix aux oreilles attentives de nos élus. Je souhaite avoir l’occasion de continuer à apporter une contribution significative à l’avancement de nos priorités jeunesse au sein du gouvernement, conjointement avec mes pairs et nos membres » a déclaré Gabriel Mazur-Lainé. 

Des idées pour la jeunesse, par la jeunesse

Il est grand temps de décentraliser les discussions autant que possible dans les instances jeunesses du parti, selon Gabriel. Son objectif, s’il obtient l’appui des membres pour occuper la vice-présidence de la Relève, sera de créer une table de discussion dans laquelle plusieurs jeunes ayant des parcours éducatifs et intérêts divers pourront se mettre ensemble pour discuter des enjeux touchant la nation québécoise et « brasser la cage avec des idées ambitieuses et novatrices » a-t-il indiqué. 

C’est en réitérant son amour pour le Québec et ses régions que le Lanaudois démontre une grande volonté d’effectuer plus de visites auprès des jeunes caquistes partout dans la province pour mieux comprendre les enjeux auxquels les membres de la CRCAQ font face et l’impact des décisions gouvernementales sur le terrain. Il promet de maintenir une relation de proximité avec les différents acteurs des cabinets politiques afin de mieux porter la voix de la jeunesse auprès du gouvernement de la CAQ. 

À propos du Congrès de la Commission Relève les 17 et 18 août prochains

Le Congrès de la Commission de la Relève regroupera quelques centaines de jeunes intéressés par la politique à l’Université Bishop’s les 17 et 18 août. Cinq axes seront abordés : la gouvernance et la fiscalité, le numérique, la santé, les régions et la culture, langue et citoyenneté. Il aura pour but d’aborder aujourd’hui des solutions pour les problèmes de demain, avec pour thème Horizons 2050. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.