Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
2 août 2018 - 16:04

Texte commandité

3 solutions pour créer son entreprise au Canada

 

Créer une entreprise au Canada est synonyme de nouvelle vie et de découverte d’une autre culture. Terre d’accueil pour les entrepreneurs, le pays de la gentillesse et de la qualité de vie n’en est pas moins complexe à aborder : les démarches d’immigration sont longues. Il faut savoir s’adresser aux bonnes personnes et bien préparer son projet. Comment s’implanter au Canada ?

1.Créer une start-up

Si les démarches ou l’idée de tout quitter dans votre pays ne vous emballent pas, la création d’une start-up ne vous obligera pas à être présent sur place. Il vous suffira de la créer via une plateforme web canadienne. 

2.Ouvrir une entreprise sur place

Plusieurs statuts sont possibles pour votre future entreprise :

  • L’entreprise individuelle vous offrira un statut de travailleur autonome. C’est la forme juridique la plus simple et la plus rapide. Sachez néanmoins que vous serez responsable de tous les actes de l’entreprise et, par voie de conséquence, votre patrimoine sera engagé en cas de difficultés financières ou civiles ;
  • La société en nom collectif est adaptée à la création d’entreprise par plusieurs associés. Elle est également simple à mettre en place, peu coûteuse et vous bénéficierez de nombreux avantages fiscaux ;
  • La société par actions est intéressante dans la mesure où les actionnaires ont une responsabilité limitée à leur mise de fonds. L’entreprise est une personne morale distincte. Vous ne prenez pas de risques.

Quel que soit le statut de votre entreprise, vous devez posséder un visa de travail obligatoirement. Plusieurs critères et documents sont nécessaires pour l’obtenir. Vous devrez présenter une lettre de soutien à la création de votre entreprise, par exemple d’un groupe d’investisseurs canadiens, avoir des compétences linguistiques en français ou en anglais, posséder une réserve d’argent pour subvenir à vos besoins durant au moins les trois premiers mois, entre autres. Entourez-vous des conseils d’un consultant en immigration pour simplifier vos démarches et réussir votre projet au mieux.

Par ailleurs, si vous projetez d’embaucher du personnel local, d’autres démarches spécifiques seront à entreprendre. Il vous faudra aussi appliquer le droit du travail provincial où vous vous trouvez. Un avocat est indispensable.

3.Prendre une franchise

La dernière solution pour s’implanter au Canada est la franchise. Vous serez encadré par votre franchiseur qui vous aidera à mieux comprendre le marché canadien. Ouvrir une franchise au Québec est bien plus simple que dans les autres provinces : la législation est plus légère, vous n’aurez pas besoin de fournir un DIP, un visa temporaire ou permanent vous sera délivré. Mais là encore, mieux vaut se rapprocher d’un juriste.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.