Publicité

1 octobre 2020 - 11:47

Le suspect comparaît aujourd'hui

Port du masque: un homme frappe et blesse gravement une conductrice de bus

Par Salle des nouvelles

Hier soir, les enquêteurs et les policiers du Service de police intermunicipal de Terrebonne/Ste-Anne-des-Plaines/Bois-des-Filion ont procédé à l’arrestation d'un suspect qui aurait commis des voies de fait causant des lésions sur une chauffeuse d’autobus. 

Des informations reçues du public sont à l’origine de ce développement. L’événement s’est produit samedi 26 septembre à l’arrêt d’autobus du Boulevard Sainte-Anne et Rue Therrien à Sainte-Anne-des-Plaines. Le suspect avait pris l’autobus #23 à la gare de Sainte-Thérèse en se faisant demander de porter un couvre visage avant de prendre l’autobus comme l’exigent les consignes sanitaires. Il a collaboré en mettant un bandana.

Le mobile du coup: le port du masque

Durant le trajet, la chauffeuse lui a rappelé de remettre son couvre visage. À l’arrêt, le suspect s’est dirigé vers l’avant du véhicule, a ouvert la vitre de plexiglace protégeant la conductrice et lui a assené un violent coup de poing au visage. Il a rapidement quitté dans les rues avoisinantes.

La victime, une dame de 55 ans de Saint-Colomban, a été transportée au centre hospitalier. Elle a subi une fracture du massif facial. Le prévenu est un homme de 38 ans de Sainte-Thérèse. Il a été interrogé par les enquêteurs puis gardé détenu. Il comparaît aujourd’hui au palais de justice de Laval pour répondre à des accusations de voies de fait causant des lésions. L’enquête démontre que son mobile pour avoir frappé la conductrice est le port du masque.

Le Service de police intermunicipal de Terrebonne/Sainte-Anne-des-Plaines/Bois-des-Filion rappelle à la population que toute information concernant des activités criminelles peut être transmise, en toute confidentialité, en communiquant avec le service de police au 450 471-4121 ou via la ligne "Échec au crime" au numéro 1-800-711-1800.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.