Publicité

4 janvier 2020 - 05:38

Deux enfants se trouvaient avec la suspecte dans la voiture

Une femme arrêtée pour conduite sous l'emprise d'alcool

Par Salle des nouvelles

Hier, un peu avant 17h30, les policiers de la Sûreté du Québec ont été avisés d'un véhicule avec une conduite erratique sur l'autoroute 31, en direction de Joliette. Ils ont arrêté la  conductrice, sous l'emprise de l'alcool. Deux enfants se trouvaient à bord.

Selon les premières informations, le véhicule aurait louvoyé dans les voies à plusieurs reprises, à vitesse instable. Les policiers ont localisé et intercepté le véhicule visé au rond-point du boulevard Dollard, à Joliette. À bord, il y avait la conductrice ainsi que deux enfants.

Suite aux vérifications d'usage, les policiers ont procédé à l'arrestation de la conductrice, soit une femme dans la soixantaine, de Saint-Charles-Borromée, pour capacités affaiblies par l'alcool. Cette dernière devra revenir devant la justice à une date ultérieure, où elle pourrait faire face à des accusations de conduite avec les capacités affaiblies. 

Son permis de conduire a été suspendu pour une période de 90 jours et son véhicule a été saisi pour une période de 30 jours.  À noter que son taux d’alcoolémie s’élevait à plus de deux fois la limite permise.  En ce qui concerne les enfants, ces derniers ont été pris en charge par les policiers et ensuite remis à un membre de leur famille.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.