Publicité
17 décembre 2019 - 06:00 | Mis à jour : 06:44

Aboutissement d'une enquête de plusieurs semaines

Cinq arrestations pour possession de stupéfiants

Par Salle des nouvelles

À la suite d’une enquête de quelques semaines, dix patrouilleurs et enquêteurs de la Sûreté du Québec du poste de la MRC de Joliette se sont présentés sur la rue St-Louis à Joliette, la semaine dernière. Ce lieu de résidence et deux véhicules ont été fouillés par les policiers. Sur place, cinq personnes ont été arrêtées pour possession de stupéfiants en vue d’en faire le trafic, principalement. Il s’agit de quatre hommes âgés de 28 à 41 ans, ainsi que d’une femme de 28 ans, tous de Joliette.

Les personnes arrêtées ont été libérées par sommation et pourraient faire face à des accusations prochainement au palais de justice de Joliette. Pour certains d’entre eux, des accusations de trafic de stupéfiants, de possession d’arme prohibée et des accusations en vertu de la Loi sur le cannabis pourraient s’ajouter.

5,6 kg de cannabis saisis

Les perquisitions ont permis la saisie de : plus de 5 600 grammes de cannabis; 20 grammes de cocaïne ; 460 comprimés de méthamphétamine ; un pistolet à impulsion électrique; un bâton télescopique ; 40 $ en argent canadien et deux véhicules comme bien infractionnel.

La Sûreté du Québec rappelle que toute information relative au trafic ou à la production de stupéfiants peut être communiquée en tout temps et en toute confidentialité à la Centrale de l’information criminelle au 1 800 659-4264.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.