Publicité
11 novembre 2019 - 12:00

Opération policière

Deux arrestations pour contrebande de tabac et trafic de stupéfiants

Par Salle des nouvelles

La Division des enquêtes sur la contrebande de la Sûreté du Québec, en collaboration avec le poste de la Sûreté du Québec de la MRC Joliette a mené une opération en lien avec de la contrebande de tabac et le trafic de stupéfiants en fin de semaine dernière à Joliette.

Les policiers ont réalisé trois perquisitions, soit dans un appartement, un véhicule de la rue De Lanaudière, ainsi que dans une résidence de la rue Piette à Joliette.

Saisie de cigarettes de contrebandes, de cannabis, de métamphétamines, de cocaïne et d'argent

Deux hommes de 54 et 55 ans de la région de Joliette ont été interpellés et seraient impliqués dans la contrebande et la vente de tabac illégal, la contrebande de cannabis, ainsi que dans le trafic de stupéfiants. Ils pourraient faire face à des accusations en vertu de la Loi concernant l’impôt sur le tabac, la Loi sur la cannabis, ainsi que la Loi régissant certaines drogues et autres substances

Lors de ces perquisitions, les policiers ont saisi 1 200 cigarettes de contrebande, du cannabis, des méthamphétamines, de la cocaïne et de l’argent.

La Division des enquêtes sur la contrebande a pour mandat de lutter, en collaboration avec Revenu Québec, contre la contrebande de tabac sur tout le territoire québécois afin de s’assurer de l’intégrité du système fiscal québécois et ainsi récupérer des biens et actifs utilisés par les contrevenants.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.