Publicité
7 février 2019 - 09:32 | Mis à jour : 8 février 2019 - 10:47

Deux autres victimes s’éteignent sur la route 158

Par Salle des nouvelles

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

C’est par une journée brumeuse accompagné d’une petite chute de neige, d’une légère pluie mêlée de verglas que s’est déroulé ce drame, qui a couté la vie à deux personnes âgées, ce mercredi 6 février 2019, un peu après 11 h 00.  Selon la Sûreté du Québec, un dépassement risqué aurait initié cette tragédie.

 

La collision, d’une extrême brutalité, a tué un couple sur le coup. L’impact s’est produit en direction ouest sur la route 158, juste après l’endroit où la voie double redevient simple, au pied du viaduc St-Jean, enjambant la voie ferrée.  Lors de cette tentative de dépassement, la voiture aurait légèrement percuté une camionnette, ainsi occasionnant une perte de contrôle. C’est à ce moment que la voiture s’est retrouvé dans la voire inverse, provoquant un face à face avec un énorme camion cube, qui lui, était en direction est.

 

« Des témoins ont ensuite entendu une explosion », a indiqué la sergente Éloïse Cossette, porte-parole de la Sûreté du Québec ».  

 

À la suite de l’explosion,  les deux véhicules auraient prit feu.  Décédé, le couple est demeuré à bord de la voiture, tandis que le conducteur du camion a eu le temps de sortir de son véhicule.  Il n’a pas été blessé physiquement, mais il en est ressortie avec un violent choc nerveux.

 

Lors de notre passage sur les lieux, vers 14 h 40, les deux corps calcinés se trouvait toujours à bord de la carcasse de la voiture.  Une enquête de la Sûreté du Québec a été ouverte.  La route 158 à la hauteur de la route 343 à St-Paul de Joliette a été fermé sur plusieurs heures.  

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.