Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Dans le cadre des Rendez-Vous Québec Cinéma

Les traditions musicales de Lanaudière seront mises à l'honneur en grande-Première Montréalaise

durée 08h00
24 avril 2022
Angelique Villeneuve
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Angelique Villeneuve, Journaliste

Deux films documentaires sur les traditions Lanaudoises, d'André Gladu, seront lancés en grande-première Montréalaise, le 30 avril à 15 h 00, à la Cinémathèque Québécoise, dans le cadre des Rendez-Vous Québec Cinéma.

Ainsi, les films intitulés Excusez-là! et L’autre bout du monde, ayant pour but de faire vivre l’âme de Lanaudière en plongeant ses spectateurs dans des cercles de chansons traditionnelles, seront présentés au public et leur projection sera suivie d’une discussion en présence de chanteur.se.s et du réalisateur.

En effet, il existe un riche héritage de chansons a cappella de plus de deux siècles dans Lanaudière, qui se transmet de génération en génération. Au fil du temps, les occasions de chanter en famille se sont transformées naturellement en rassemblements de chanteurs ou cercles de chants.

Ces films se veulent à la fois une enquête sur l’état des lieux de la chanson traditionnelle, une entreprise de collectage et de sauvegarde, ainsi qu’un vibrant témoignage de l’état de cette pratique vivante auprès de la relève des chanteurs Trad.

Le tournage a été fait en 2015 et se veut faire ressortir de ce souffle commun, une révélation forte en émotions qui constitue l’expérience profonde d’une culture. Un peu comme le font les chants polyphoniques corses, les Kan ha diskan bretons ou encore les cantiques et blues du sud.

Ces documentaires tendent à donner l’impression d’avoir accès à des secrets de famille. Leur particularité, vient du fait qu'en étant au nord de l’Amérique, les paroles sont en français et les airs se sont forgés au contact de la forêt et des rivières, en pratiquant les métiers de la trappe, de la coupe de bois et en côtoyant un univers autochtone.

Rappelons que ces films sont distribués par Les Productions du Rapide-Blanc.


Un réalisateur aux multiples oeuvres.

À partir des années 70, André Gladu réalise plusieurs documentaires sur le Québec et les cultures francophones d’Amérique, notamment Le reel du pendu (1971), Le son des Français d’Amérique (1974-1980), coréalisé avec Michel Brault, Marc-Aurèle Fortin (1983), Pellan (1985), Liberty Street Blues (1986) sur le jazz Nouvelle-Orléans, ou encore Gaston Miron – les outils du poète (1994).

En 1987-1988, il conçoit le projet de Musée de l’image en mouvement de la Cinémathèque québécoise. De 1997 à 2002, il est producteur au Studio culture et expérimentation, programme français, de l’ONF. Par la suite à titre de cinéaste résident il crée Tintamarre (2004) et Marron (2006).

C'est à partir de 2014, qu'il réalise un cycle de courts métrages sur les traditions de Lanaudière, tels que Le chant du monde (2015), Matawinie "La rencontre des eaux" (2016), L’esprit du violon Trad (2018), Excusez-là et L’autre bout du monde (2021).

En 2015, il reçoit le Prix Hommages de l’Académie Charles-Cros, alors que le Prix du Québec Albert-Tessier pour le cinéma lui est décerné en 2018.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


18 juillet 2022

Le rappeur GreenWoodz de passage à l'événement Tire-toi une bûche

Pour la quatrième soirée de l'été de l'événement Tire-toi une bûche, à Notre-Dame-des-Prairies, l'artiste québécois GreenWoodz donnera une performance mettant en valeur sa musique rap. C'est ce jeudi 21 juillet à 19 h 30 qu'aura lieu cette soirée en musique au Parc Colette-Robillard. N'hésitez pas à apport vos chaises de parterre et/ou votre ...

18 juillet 2022

Une pièce de théâtre qui revisite le célèbre récit d'Ulysse

La deuxième apparition des rendez-vous de famille à Notre-Dame-des-Prairies se déroulera au boisé du Carrefour Culturel, le mercredi 20 juillet à 19 h.   Durant cette soirée, Théâtre tout terrain  présentera leur pièce La Seconde Odyssée. Grand héros de la guerre de Troie, Ulysse n’aurait jamais pu imaginer que rentrer chez lui serait aussi ...

17 juillet 2022

Une aide financière pour la restauration de la Maison Antoine-Lacombe

La Ville de Saint-Charles-Borromée investira une somme de 524 000 $ dans des travaux de restauration de son bâtiment classé immeuble patrimonial ayant une grande valeur sur le plan architectural, culturel et touristique, soit la Maison Antoine-Lacombe. Pour ce faire, elle pourra compter sur une subvention de 286 400 $ de la part du gouvernement ...