Publicité

14 décembre 2021 - 18:00

La salle Rolland-Brunelle

La Corriveau - la soif des corbeaux : le théâtre musical de l’été 2022

Par Salle des nouvelles

Et si Marie-Josephte Corriveau était jugée aujourd’hui, comment serait-elle traitée? Quelle serait sa sentence?

C’est la question que s’est posée l’équipe de la toute nouvelle production La Corriveau - la soif des corbeaux qui sera présentée à la salle Rolland-Brunelle du Centre culturel Desjardins à l’été 2022.

Dans cette création théâtrale et musicale, cette histoire culte du folklore québécois est racontée à travers la bouche de ceux qui n'ont pas assez parlé.

Une histoire ancienne qu'il est pertinent de revisiter aujourd’hui puisqu’elle reflète certains rouages de l’actualité.

TOUJOURS D’ACTUALITÉ

C'est sous la forme d'une enquête liée à un étrange procès que le public découvrira les nombreuses contradictions, manipulations et distorsions de l’histoire tragique de la Corriveau, dont le drame résonne encore après toutes ces années.

Aujourd'hui, il est possible de déduire que Marie-Josephte était fort probablement une femme victime de violence conjugale, qui a désespérément voulu mettre un terme à sa souffrance pour protéger ses enfants.

Près de 260 ans plus tard, il est facile de faire un parallèle avec plusieurs cas d'agressions sur les femmes, récemment rapportés dans l'actualité québécoise, où l'agresseur a été entièrement disculpé, et les victimes, lynchées sur la place publique.

LA CRÉATION EN RÉGION

Jade Bruneau, productrice, metteure en scène et tenant le rôle-titre de la Corriveau, et sa complice de toujours, Audrey Thériault, qui a composé les chansons originales de ce théâtre musical, sont toutes deux originaires de la région de Joliette.

Elles ont débuté leur formation en théâtre musical à l’Académie Antoine-Manseau, et Jade souhaitait ardemment démarrer sa nouvelle création dans sa région d’origine. De son côté, le Centre culturel Desjardins est plus que fier de soutenir cette compagnie de création de la relève, aux racines locales, dans un projet d’une qualité de haut niveau, qui a un potentiel de tournée dans la province et au-delà. 

C’est donc avec fierté que le Centre culturel Desjardins présentera La Corriveau - la soif des corbeaux, du 7 au 23 juillet 2022 dans une salle Rolland-Brunelle fraîchement rénovée. 

UNE ÉQUIPE DE FEU

Au Théâtre de l’Oeil Ouvert, la création collective est valorisée avant tout titre ou crédit ! D’ailleurs, chaque artiste impliqué porte plus d’un chapeau.

Le projet, à l’origine lancé par les codirecteurs artistiques Jade Bruneau (Demain matin Montréal m’attend, Les Belles-Sœurs, Grease) et Simon Fréchette-Daoust (L’Auberge du chien noir, Fame, Grease), a tôt fait de gagner une équipe impressionnante, passionnée et multidisciplinaire. 

La Corriveau - la soif des corbeaux, est aujourd’hui créée notamment par Geneviève Beaudet et Félix Léveillé qui sont coauteur.trice, Marc-André Perron à la direction musicale et portée à la scène par des acteurs de grand talent tels que Jean Maheux (L’Auberge du chien noir, Les Pays d’en haut, L’homme de la Mancha), Rosalie Bonenfant (Les Parent, 30 vies, Deux hommes en or, Sucré Salé), Renaud Paradis (L’Auberge du chien noir, 30 vies, Chantons sous la pluie, Les parapluies de Cherbourg), Frédérike Bédard (Pied de Poule, LNI, 5e rang, O’, Mary Poppins) et bien d’autres ! (Liste complète des artisans, concepteurs, acteurs et musiciens en annexe). 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.