Publicité

10 août 2021 - 14:00

Grandes retrouvailles

Retour sur un Festival de Lanaudière pas comme les autres

Benjamin Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

Le Festival de Lanaudière a conclu cette fin de semaine une édition 2021 couronnée de succès, marquant le retour des concerts de grande envergure devant de grandes foules. Au total, ce sont plus de 18 000 festivaliers qui ont assisté cet été à la programmation de concerts et récitals en salles, en plus de son nouveau volet de promenades musicales gratuites.

Les quatre dernières semaines ont été témoins de grands moments. La région de Lanaudière a vibré au rythme de onze grands concerts à l'Amphithéâtre Fernand-Lindsay et cinq récitals dans les plus belles églises de Lanaudière.

« Ce succès n'aurait jamais été possible sans l'enthousiasme inconditionnel de notre public et l'ouverture des institutions et artistes avec lesquels nous travaillons. Cette édition aura démontré le talent exceptionnel de la scène musicale canadienne, en plus de démontrer à quel point nous avons soif d'expériences collectives. Il s'agit en quelque sorte d'une renaissance, tant pour le Festival que pour l'ensemble de la scène musicale québécoise », soutient Renaud Loranger, directeur artistique.

Entre le changement des normes de distanciation à plusieurs reprises et la réouverture partielle de la frontière canado-américaine, les surprises ont été nombreuses cet été pour l'équipe du Festival depuis l'annonce de sa programmation, le 17 juin dernier.

D’ailleurs, quelques jours après l'assouplissement des frontières, le Festival annonçait un concert retrouvailles avec Kent Nagano, dont les 1500 places se sont envolées en moins 48 heures.

« Plusieurs moments de cette édition ont été extrêmement émouvants. Nous avons reçu d'innombrables témoignages de festivaliers, partenaires, bénévoles et artistes, qui semblent tous avoir été marqués par ce retour à une expérience de concert presque normale. C'est une année dont nous nous souviendrons tous », soutient Xavier Roy, directeur général.

Deux nouveautés cette année ont fait rayonner le Festival au-delà des enceintes habituelles. Une quinzaine de prestations gratuites dans les parcs et espaces publics du Grand Joliette ont été données. Quatre diffusions numériques payantes des grands concerts de la saison ont également permis d'aller à la rencontre du public un peu partout sur la planète.

En collaboration avec la Place des Arts et les villes de Joliette, Saint-Charles-Borromée et de Notre-Dame-des-Prairies, le Festival a aussi offert sa 15e édition du cinéma musical avec quatre projections gratuites. Les prestations en église auront quant à elles charmer bien des festivaliers.

Remerciements aux partenaires

« Le Festival de Lanaudière souhaite remercier ses principaux partenaires qui contribuent directement au maintien des hauts standards artistiques et d'accueil de la clientèle », indique-t-on par communiqué.

Parmi ceux-ci, le commanditaire et présentateur Hydro-Québec, en collaboration avec La Presse, le gouvernement du Québec, Tourisme Québec, le gouvernement du Canada, la Ville de Joliette, Desjardins, Yamaha Musique, Power Corporation du Canada, Ratelle, Canimex, la Société de la Place des Arts, la Fondation J.-A. DeSève, la Fondation Azrieli, la Fondation Sandra et Alain Bouchard et finalement, les municipalités de la région, principalement Saint-Charles-Borromée et Notre-Dame-des-Prairies, ainsi que ses nombreux partenaires du domaine de la culture, des médias, de l'hôtellerie et de la restauration.

Finalement, le Festival de Lanaudière remercie son équipe de bénévoles pour leur dévouement et la qualité des services offerts à la clientèle.

La 45e saison est déjà en préparation. Restez à l’affut en consultant la page d'accueil du site lanaudiere.org, ou sur Facebook.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.