Publicité

18 juillet 2021 - 12:13

Co-production avec le CRAPO

Deux documentaires d’André Gladu sur le patrimoine vivant de Lanaudière

Par Salle des nouvelles

Le Centre régional d’animation du patrimoine oral (CRAPO), avec le soutien du ministère de la Culture, vient de mener à terme la post-production de deux documentaires du cinéaste de renom André Gladu, qui seront présentés au Festival Mémoire et Racines.

Tournés à l’origine en 2015 dans le cadre d’un projet du Centre du patrimoine vivant de Lanaudière (CPVL), les films Excusez-là! et L’autre bout du monde, d’une durée de 20 et 40 minutes respectivement, seront présentés gratuitement en avant-première, dans la portion webdiffusée du Festival Mémoire et Racines.

Précédés du film L’esprit du violon trad, également d’André Gladu, tourné au Camp de violon Trad Québec, les deux films pourront être visionnés à partir du samedi 24 juillet à 18h sur la page Facebook du festival. Ils seront disponibles pendant 24 heures.

Le court métrage Excusez-là! plongera les spectateurs au cœur d’une veillée de chanson traditionnelle du CRAPO tandis que L’autre bout du monde a été tourné dans une érablière de Mandeville, lors d’une soirée des Caresseux de bouteilles, un regroupement informel de chanteurs de la région.

Pour plus d’informations, consultez le site Web crapo.qc.ca.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.