Publicité

10 avril 2021 - 12:05 | Mis à jour : 12:05

Repentigny

Paul Tex Lecor mis en lumière au Centre d'art Diane-Dufresne

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Le Centre d’art Diane-Dufresne, à Repentigny, présente la plus importante rétrospective jamais consacrée à la carrière de l’artiste multidisciplinaire, Paul Tex Lecor, sous le commissariat de Robert Bernier, du 4 mai au 26 septembre prochain.

L'exposition « Paul Tex Lecor, Fils de la liberté » propose, par le biais d’œuvres d’art de différentes périodes, d’artéfacts et d’archives personnelles, une incursion dans la vie et l’œuvre de cet artiste aux multiples talents qui fut à la fois : auteur, compositeur, interprète, humoriste, pilote d’avion, grand voyageur et surtout un dessinateur et un peintre de talent.

Ardent défenseur de la langue française et de l’histoire en marche du Québec, Paul Tex Lecor pose un regard tendre et empathique sur le peuple québécois. Il le magnifie en le mettant en scène dans sa vie quotidienne et dans ses espaces géographiques plus grands que nature.

« Nous sommes très fiers d’offrir, aux Repentignoises et Repentignois, une occasion unique de découvrir ou de redécouvrir l’un de nos plus grands artistes québécois. Cette rétrospective est une façon pour nous, de rendre hommage à  un Lanaudois d’exception et à reconnaître son talent indéniable », a souligné Chantal Deschamps, mairesse de Repentigny.

Les horaires sont les suivants :
- Mardi au vendredi : 13 h à 17 h
- Samedi et dimanche : 10 h à 17 h

Tarifs :
- 5 $ pour les résidents de Repentigny
- 8 $ pour les non-résidents
- Gratuit pour les 18 ans et moins, et les membres du CADD

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.