Publicité

3 février 2021 - 14:00

Plusieurs expositions seront accessibles

Le Musée d'art de Joliette rouvrira ses portes le 9 février

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

L’équipe du Musée d’art de Joliette a annoncé la réouverture de toutes ses salles d’exposition à compter du mardi 9 février suite au discours d'hier soir prononcé par premier ministre du Québec, François Legault.

La programmation actuelle du Musée d’art de Joliette présente trois expositions sur le récent travail des artistes canadiens Nicolas Fleming, Joseph Tisiga et Philippe Allard, ainsi que la murale d’Eruoma Awashish à la mémoire de Joyce Echaquan et une collection récemment acquise de bronzes de Marc-Aurèle de Foy Suzor-Coté, Alfred Laliberté et Louis-Philippe Hébert. Qui plus est, on y retrouve toujours l'exposition permanente Les îles réunies composée des plus beaux chefs-d’œuvre de la vaste collection du MAJ.

« Enfin! C’est une excellente nouvelle. Nos expositions actuelles portent à réflexion sur des sujets de société importants tels que le dialogue interculturel et la surconsommation. Nous avions hâte de pouvoir leur donner la vie qu’elles méritent : ces expositions derrière lesquelles il y a tant de travail de la part des artistes et de toute l’équipe du Musée n’avaient été ouvertes que deux semaines et demi en octobre dernier. Nous avons vraiment hâte de réaccueillir les visiteuses et les visiteurs au Musée », a déclaré Jean-François Bélisle, directeur général et conservateur en chef du Musée d’art de Joliette.

Pour compléter les visites d’expositions en salle, plusieurs activités culturelles sont offertes en ligne cette saison : matinées créatives pour les familles, conférences d’artistes, camp de jour de la relâche, Musée en quarantaine et Art en boîte.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.