Publicité

25 septembre 2020 - 12:30 | Mis à jour : 12:34

Entretien vidéo avec Renaud Loranger

Festival de Lanaudière: la 2e partie des Notes d'automne débute aujourd'hui

Par Inès Lombardo, Journaliste

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Le directeur du Festival de Lanaudière Renaud Loranger a discuté avec Néomédia des Notes d'Automnes, la deuxième partie de la programmation éclectique qui reprend ce vendredi 25 septembre jusqu'au dimanche 27 septembre. Trois têtes d'affiches, de la musique dans les rues de Joliette, c'est ce qui attend les Lanaudois dès aujourd'hui.

Le Festival de Lanaudière convie de grands artistes canadiens qui rayonnent sur la planète entière pour clore son événement « Notes d'automne » à la Cathédrale de Joliette, du 25 au 27 septembre.

Le début sera marqué par Marc-André Hamelin, qui tiendra un récital ce soir à 20h et interprétera Georges Enesco et Franz Schuber entre autres.

La soprano canadienne Adrianne Pieczonka fera ses débuts au Festival, secondée par le pianiste Michael McMahon, samedi 26 septembre 20 h.

Enfin, l'Orchestre symphonique de Montréal sera sur scène dimanche à 20h sous la direction du directeur de Johannes Debus, accompagné de la grande voix mezzo-soprano, la jeune Montréalaise Rihab Chaieb. Une belle manière de clore cette célébration automnale.

Par ailleurs, des animations extérieures conduites notamment par l’Orchestre symphonique des jeunes de Joliette, égayeront les rues de Joliette entre 13h et 16h ce vendredi. Pour savoir où se trouvent les endroits où ils joueront, rester à l'affût sur la page du festival...

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.