Publicité

26 août 2020 - 08:00

15e anniversaire de la Maison Rosalie-Cadron

À Lavaltrie, une nouvelle fleur au nom de Rosalie-Cadron

Par Salle des nouvelles

Un nouvel hybride d’hémérocalle, créé à Lavaltrie, a été officiellement inscrit dans le registre officiel de l’American Daylily Society au nom de Rosalie-Cadron.

Pierre Morrissette, vice-président de la Corporation de la Maison Rosalie-Cadron souhaitait allier sa passion pour l’hybridation des hémérocalles avec le 15e anniversaire de la Maison Rosalie-Cadron. Une idée a donc germé; M. Morrisette a choisi son cultivar parmi sa « collection » en suivant plusieurs critères. « Premièrement, la couleur violette de la fleur m'a inspiré (cette couleur étant emblématique pour Rosalie Cadron-Jetté), ensuite une tige solide qui représente une foi indéfectible qui lui a permis de mener à bien sa mission. Par ailleurs, le plant choisi devait fleurir abondamment pour démontrer les nombreuses réalisations concrètes de Rosalie Cadron », témoigne Pierre Morrissette.

Le nouveau cultivar a été dûment enregistré, tout récemment, auprès de l'American Hemerocallis Association (AHS) aux États-Unis, organisme internationalement reconnu, ce qui signifie qu’il est unique.

Pierre Morrissette a aussi remis un exemplaire de la nouvelle plante qui trône dans une platebande située près de la porte d’entrée de la Maison Rosalie-Cadron. Il faudra cependant attendre l’an prochain pour pouvoir l’admirer de nouveau.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.