Publicité

5 août 2020 - 06:00

Musique

Festival de Lanaudière connecté : un récital intime et inédit en finale

Par Salle des nouvelles

Pour sa dernière semaine, le Festival de Lanaudière en mode « connecté » présente un récital du pianiste Marc-André Hamelin, les débuts fracassants à Lanaudière du chef vénézuélien Rafael Payare, ainsi qu'un récital unique du pianiste Charles Richard-Hamelin enregistré plus tôt cette semaine au Musée d'art de Joliette.

Récital de Marc-André Hamelin

Le vendredi 7 août à 19h30, le Festival convie à une soirée tout en douceur et en couleur avec le pianiste Marc-André Hamelin, qui interprète sa propre Pavane variée ainsi que la Bénédiction de Dieu dans la solitude de Franz Liszt, avant de conclure dans une rêverie avec les Quatre impromptus de Schubert, D. 935 (op. posth. 142). Ce concert a été capté le 21 juillet 2017.

L'OSM et Payare au sommet

Le samedi 8 août à 19h30, le public pourra revivre les débuts à Lanaudière du chef vénézuélien Rafael Payare, qui avait enflammé l'Amphithéâtre. Étoile montante, il dirige l'Orchestre symphonique de Montréal dans la bouleversante Quatrième symphonie de Tchaïkovski. Ce concert a été capté le 27 juillet 2019.

Concert exclusif avec Charles Richard-Hamelin

Le dimanche 9 août à 15h30, le Festival présente un récital exclusif du pianiste lanaudois Charles Richard-Hamelin. Ayant joué en public pour la dernière fois en mars dernier, M. Richard-Hamelin enregistrera ce récital au Musée d'art de Joliette quelques jours avant la diffusion entouré d'œuvres de l'artiste-peintre Monique Régimbald-Zeiber, dont l'exposition Les ouvrages et les heures est en cours. Il interprétera les Sonates pour piano nos 13 et 14, op. 27 de Ludwig van Beethoven et les 24 Préludes, op. 28 de Frédéric Chopin.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.