Publicité

29 juillet 2020 - 11:00

Festival de Lanaudière

« Festival de Lanaudière connecté » : Charles Richard-Hamelin en finale

Par Salle des nouvelles

Le Festival de Lanaudière dévoile son concert surprise du 9 août : un récital exclusif du pianiste Charles Richard-Hamelin, capté au Musée d'art de Joliette. 

L'artiste interprétera les Sonates pour piano nos 13 et 14, op. 27 de Ludwig van Beethoven  dont la célèbre sonate « Au clair de lune » et les 24 Préludes, op. 28 de Frédéric Chopin.

« Je suis très heureux de reprendre les concerts dans mon patelin. Le Festival de Lanaudière est l'un des endroits dans le monde où j'ai vécu certains des plus beaux moments de ma carrière », dit M. Richard-Hamelin, pour qui le dernier concert remonte au début mars.

Pour le directeur artistique Renaud Loranger « il est tout naturel de clore notre édition virtuelle par un concert unique d'un des plus beaux musiciens de chez nous ».

Concerts du quatrième week-end

Du 31 juillet au 2 août, le « Festival de Lanaudière connecté » propose une soirée Ravel et Debussy avec l'OSM et Kent Nagano, le Concerto pour piano no 1 et la Symphonie no 2 de Johannes Brahms par le pianiste Lars Vogt et la Deutsche Kammerphilharmonie Bremen, ainsi qu'un périple en Italie avec l'Orchestre baroque de Venise.

Ravel et Debussy par l'OSM

Le vendredi 31 juillet, à 19h30, Kent Nagano et l'Orchestre symphonique de Montréal célèbrent l'impressionnisme français, avec des oeuvres de Maurice Ravel et Claude Debussy. Ce concert a été présenté le 8 août 2014.

Brahms par Paavo Järvi (II)

Le samedi 1er août, à 19h30, c'est le retour du prestigieux orchestre de chambre allemand Deutsche Kammerphilharmonie Bremen, dirigé par Paavo Järvi et accompagné du pianiste Lars Vogt. Ils interprètent le majestueux Concerto pour piano no 1 et la Symphonie no 2 de Johannes Brahms. Ce concert a été présenté le 2 août 2014.

Entre Naples et Venise

Le dimanche 2 août à 15h30, on retrouve l'exceptionnel Orchestre baroque de Venise et des oeuvres de Francesco Geminiani, Tomaso Albinoni et Antonio Vivaldi, dont les célébrissimes Quatre saisons. Ce concert a été présenté le 7 juillet 2019.

Connecté cet été

Le Festival de Lanaudière présente sa première édition virtuelle du 10 juillet au 9 août : quinze grands concerts tirés des archives vidéo du Festival et de la Société Radio-Canada sont diffusés et accessibles gratuitement les vendredis, samedis et dimanches, sur le site lanaudiere.org et via les réseaux sociaux. En complément de programme, quatre films à composante musicale, Ballerina, Le Soliste, Les Choristes et Amadeus sont diffusés les mardis à 20 h. Pour plus de détails, consultez www.lanaudiere.org.

À propos du Festival de Lanaudière

Le Festival de Lanaudière, fondé en 1978, est le plus important festival de musique classique au Canada. Il est également membre du Regroupement des événements majeurs internationaux. D'année en année, il enregistre plus de 50 000 participants pour l'ensemble de ses activités. Sa programmation est accessible et composée de grands artistes de réputation internationale. La scène principale du Festival est l'Amphithéâtre Fernand-Lindsay de Joliette dont la capacité est de 2000 sièges sous un toit et 5000 places sur la pelouse.

Le Festival tient à remercier son commanditaire présentateur Hydro-Québec, ainsi que le gouvernement du Québec, le gouvernement du Canada et la Ville de Joliette. Pour le récital du 9 août, le Festival de Lanaudière remercie Bosendorfer pour le prêt du piano et le Musée d'art de Joliette et l'artiste Monique Régimbald Zeiber pour leur aimable autorisation.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.