Publicité

24 juillet 2020 - 11:00

Démonstrations extérieurs de savoir-faire

La Maison Rosalie-Cadron présentent « Les savoir-faire prennent l'air »

Par Salle des nouvelles

La Maison Rosalie-Cadron offrira cet été, grâce à un partenariat avec la Caisse Desjardins de d’Autray, une série de quatre démonstrations extérieures de savoir-faire anciens intitulée Les savoir-faire prennent l’air. 

Habituée à proposer une programmation riche d’ateliers, de conférences et d’événements où les savoir-faire anciens sont en vedette, la Maison Rosalie-Cadron a dû faire preuve d’ingéniosité cette année. En effet, afin de concilier le désir de tenir des activités et le respect des règles d’hygiène et de distanciation sociale, il a été décidé d’organiser des démonstrations extérieures, animées par des passionnés de leur savoir-faire.

« La Caisse Desjardins de D'Autray est heureuse de soutenir de multiples initiatives du secteur culturel, dont la dynamique Maison Rosalie-Cadron! », de déclarer Sandra Beauchamp, conseillère en communications. 

Voici l’horaire des différentes démonstrations :

Dimanche 26 juillet, 14h : Lessive et shampoing maison
Dimanche 22 août, 14h : L’apiculture démystifiée
Dimanche 30 août, 14h : La teinture végétale
Samedi 12 septembre, 14h : Une pharmacie dans son jardin 

Les démonstrations se tiendront à l’extérieur sous un chapiteau où distanciation sociale sera respectée. «Il était primordial pour nous de proposer des activités dans un contexte sécuritaire pour tous», de préciser la directrice générale, Sophie Lemercier. Le tarif pour assister à ces démonstrations est de 5$ et il est obligatoire de réserver sa place en avance, car elles sont limitées, en téléphonant au 450 586-2727. 

On peut visiter la Maison Rosalie-Cadron gratuitement cet été du mercredi au dimanche de 10h à 17h, avec une pause de 12h à 13h.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.