Publicité

12 juillet 2020 - 16:30

Un montant total de 256 000$ a été attribué

Quinze projets artistiques et littéraires lanaudois reçoivent un financement

Par Salle des nouvelles

Le Conseil des arts et des lettres du Québec (Conseil), les municipalités régionales de comté (MRC) de l’Assomption, de D’Autray, de Joliette, de Matawinie, de Montcalm, Les Moulins, la Ville de Notre-Dame-des-Prairies avec la collaboration de Culture Lanaudière et de la Table des préfets de Lanaudière  ont annoncé les projets soutenus dans le cadre de l’Entente de partenariat territorial en lien avec la collectivité de la région de Lanaudière.

Un montant de 256 000$ est accordé à onze artistes et quatre organismes artistiques.

Les créateurs qui reçoivent un soutien pour réaliser leurs projets sont:

  • José Babin (MRC de Matawinie);
  • Yoan Beaudouin Filliol (Joliette);
  • Jean-Marc Dalphond (MRC Les Moulins);
  • Frédéric Généreux (Joliette);
  • Yolande Harvey (MRC D'Autray);
  • Stéphanie Lagueux (MRC Les Moulins);
  • Julie Pilon (MRC de Matawinie);
  • Vincent Provencher (Joliette);
  • Marie-Soleil Roy (MRC de Montcalm);
  • Mélissandre Tremblay-Bourassa (Joliette)
  • Simon Boudreau (MRC de D’Autray).

Les projets des organismes suivants sont soutenus: ARAM -L'association de Repentigny pour l'avancement de la musique (MRC de L'Assomption), Écoumène (Notre-Dame-des-Prairies), Série Vox Luminosa (MRC de L'Assomption), Théâtre Advienne que pourra (MRC de L'Assomption).

Processus de sélection

Les demandes ont été analysées par un comité composé de pairs,réunis par le Conseil, œuvrant dans différents secteurs artistiques. Les projets ont été sélectionnés au mérite, sur la base de l’excellence de leur proposition et de leur adéquation aux objectifs du programme.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.