Publicité

3 mai 2020 - 17:11

En lien avec les thèmes d'exposition proposés chaque semaine aux citoyens

Musée de Joliette: l'art du rendez-vous vidéo, en direct dès demain

Par Salle des nouvelles

Voilà sept semaines que le MAJ (Musée d'art de Joliette) expose les créations des citoyens chaque semaine, selon un thème donné, dans le cadre de "Musée en quarantaine". Une nouveauté s'ajoute à cette initiative: des discussions vidéo en direct avec des artistes issus de divers horizons. Et cela commence dès demain avec Martins Désilets !

Ce lundi 4 mai, à 12 h 30, en lien avec le thème de la semaine de Musée en quarantaine (voir plus bas pour le découvrir), le Musée d’art de Joliette a invité l’artiste Martin Désilets à se prêter au jeu d'une discussion en direct avec Anne-Marie St-Jean Aubre, conservatrice à l'art contemporain du Musée d'art de Joliette.

Cette discussion, qui se veut informelle et spontanée, portera sur la démarche artistique de Martin, sur son projet photographique Matière noire et sur sa résidence en cours au musée. Et si les réserves du Musée étaient devenues l’atelier de l’artiste durant les premiers jours de cette résidence?

La discussion aura lieu sur la page Facebook du MAJ: https://www.facebook.com/museedartdejoliette/

Le Musée en quarantaine ?

Le Musée en quarantaine est opéré sous la forme d’une plateforme participative et expose les créations reçues de la part du public en lien avec un thème qui change à chaque semaine. Tout le monde est invité à participer... avec les moyens du bord à la maison. 

Pour voir l'exposition de la semaine 6: https://en.museeenquarantaine.com/semaine-6-art-et-poilitique

Découvrez le thème de cette semaine : https://en.museeenquarantaine.com/post/semaine-7-le-theme-de-la-semaine

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.