Publicité

21 février 2020 - 15:00

Hommage

Le 20e anniversaire du Théâtre Hector-Charland souligné à l’Assemblée nationale

Par Salle des nouvelles

L’émotion était palpable cette semaine pour l’équipe de la Corporation Hector-Charland qui a reçu un hommage bien senti à l’Assemblée nationale, dans le cadre du 20e anniversaire du Théâtre Hector-Charland.

« Le Théâtre Hector-Charland a 20 ans! Ce joyau des théâtres régionaux occupe un espace culturel reconnu dans la région de Lanaudière et à la grandeur du Québec. Un théâtre qui nous rend fiers. Contente de souligner cet anniversaire à l’Assemblée nationale », a déclaré avec engouement la députée de Montarville et ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, lors de son allocution pour souligner le 20e anniversaire du Théâtre Hector-Charland.

Inauguré le 12 novembre 1999, le Théâtre Hector-Charland a su gagner ses lettres de noblesse au fil des ans. Sa notoriété repose sur une offre riche et variée présentée dans une salle au cachet intimiste.

Selon les propos de la ministre de la Culture et des Communications, les citoyens de L’Assomption et de toute la région de Lanaudière peuvent ainsi apprécier une programmation en théâtre, musique, humour, danse ou encore en variété.

« Cette programmation distinctive a été maintes fois récompensée par l’ADISQ et RIDEAU entre autres. Je félicite la direction et les membres du CA qui ont su faire de cette salle de spectacle un lieu d’excellence reconnu par l’ensemble du milieu culturel et dont les citoyens de L’Assomption sont très fiers. De plus, la Corporation Hector-Charland a développé des partenariats qui lui permettent de déployer son offre. Elle signera ainsi la programmation du Théâtre Alphonse-Desjardins, nouvel espace de diffusion qui sera inauguré à Repentigny en septembre prochain », a conclu la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.