Publicité
25 janvier 2020 - 06:00

Les 29 et le 31 janvier 2020

Au Crapo, "Kuessipan" au Ciné-Blabla et un 7 à 9 Clin d’oeil à Cabrel

Par Salle des nouvelles

Le Ciné-blabla du CRAPO débute sa saison d’hiver avec la projection du film québécois "Kuessipan" de la réalisatrice Myriam Verreault, le mercredi 29 janvier à 19h15. Cette session sera suivie dans la semaine d'un 7 à 9 en hommage à Cabrel.

Le mercredi 29 janvier, le ciné-blabla diffuse le travail de la cinéaste Myriam Verreault, "Kuessipan". Mikuan et Shaniss sont deux adolescentes inséparables qui ont grandi dans des milieux différents d’une communauté innue près de Sept-Îles. À l’aube de leurs 17 ans, leur amitié sera mise à rude épreuve. Mikuan s’amourache d’un Blanc, rêvant de sortir de la réserve devenue trop étroite pour découvrir le monde et étudier à Québec. De son côté, Shaniss se plaît sur son territoire, élevant son enfant en compagnie d’un conjoint irresponsable.

Malgré les hauts et les bas du quotidien, elles tenteront de demeurer unies, ce qui ne sera pas toujours évident. L’entrée est de 9$ et de 7$ pour les membres.

Le vendredi 31 janvier, le CRAPO présente un 7 à 9 Clin d’oeil à Cabrel. De la poésie, du divertissement, de l’originalité, voilà le formidable « Clin d’œil à Francis Cabrel » que vous proposent le guitariste et chanteur Jean-Claude Béliveau et le multi-instrumentiste Jean-Jacques Bourdeau. Ces deux musiciens complices parcourent le Québec depuis plus de six ans en interprétant avec passion les plus belles mélodies du chanteur français.

L’entrée est à contribution volontaire et vous pouvez réserver à l’avance en téléphonant au 450-886-1515. Le CRAPO est maintenant situé au 180, rue Sainte-Louise, Saint-Jean-de-Matha. Infos et réservations au 450.886.1515.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.