Publicité
25 octobre 2019 - 06:00

Société d'histoire de Joliette

Le centre des arts et des loisirs recelle 90 trésors historiques

Par Salle des nouvelles

Mercredi soir, le coup d’envoi de la toute dernière exposition du Centre des arts et des loisirs Alain-Larue de Notre-Dame-des-Prairies a été donné. L'événement s'intitule "90 ans, 90 trésors et plus encore" et il sera présenté jusqu’au 7 décembre, en collaboration avec la Société d’histoire de Joliette – De Lanaudière.

Soulignant les 90 ans d’existence de la Société d’histoire de Joliette, "90 ans, 90 trésors et plus encore" se veut une célébration institutionnelle à travers l’exposition de documents historiques exceptionnels, rarement accessibles au public. Un salut mérité à l’œuvre de collection, de conservation et de diffusion des pionniers d’une société d’histoire nonagénaire, à la fois joliettaine et régionale.

Afin de couvrir la diversité des milliers de documents et d’objets rangés sagement dans les boîtes d’archives de la Société d’histoire, il a été décidé d’accrocher aux cimaises et de mettre en vitrine des trésors historiques et esthétiques, de favoriser une redécouverte du passé à travers dix thèmes de la vie publique et de la vie privée de nos bâtisseurs, des thèmes allant de celui de la famille à celui des professions en passant par celui du politique et du phénomène religieux.

L’objectif de cette exposition est de sensibiliser le visiteur à la mission patrimoniale des sociétés d’histoire et la richesse de celle qui est la sienne.

 

Sur la photo: Mathieu Lagacé, directeur du développement culturel des loisirs et des communications ; Denise Bouchard, vice-présidente de la Société d’histoire de Joliette – De Lanaudière ; Mylène Allary, conseillère ; Régis Soucy, conseiller ; Jean Claude De Guire, directeur général et archiviste de la Société d’histoire de Joliette – De Lanaudière ; Suzanne Dauphin, mairesse ; Serge Landreville, conseiller et Marie-Andrée Breault, directrice générale.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.