Publicité
3 octobre 2019 - 12:00

Deux spectacles en autant de soirs

Jazz et musique trad en vedette au CRAPO prochainement

Par Salle des nouvelles

Le vendredi 11 octobre, le CRAPO de Lanaurière présentera un 7 à 9 avec Jazz Apéro. Avec des musiciens de Ste-Émélie-de-l’Énergie, St-Jean-de-Matha et Montréal, Jazz Apéro entraînera les spectateurs dans un univers inspiré par Duke Ellington, Henri Salvador, Johnny Mandel, Nat King Cole, Sonny Rollins, Florence K, etc.

Le groupe est formé de Luc Lebel au saxophone, Gaétan Boulanger à la basse, François Tremblay à la batterie, agrémenté par la voix mélodieuse de Martine Naud. Le tout sous la direction d’Alain Adam au piano.  L’entrée est à contribution volontaire et il est préférable de réserver à l’avance.

Le samedi 12 octobre à 19h30 aura lieu le rendez-vous mensuel des veillées de chanson traditionnelle du CRAPO. Ces soirées s’adressent à tous les amateurs de chansons traditionnelles québécoises qui désirent venir en pousser une ou simplement répondre aux chansons. Dans une atmosphère conviviale et festive, la seule règle sera d’avoir du plaisir.

Un hôte animera la soirée et il saura mettre les gens à l’aise et enflammer la fête par son enthousiasme contagieux. L’entrée est de 5$ et c’est gratuit pour les membres. Le CRAPO est maintenant situé au 180, rue Sainte-Louise, Saint-Jean-de-Matha. Infos et réservations au 450 886-1515. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.