Publicité
13 août 2019 - 14:00

Parc des Champs-Élysées à Notre-Dame-des-Prairies

La Sinfonia de Lanaudière et Beyries aux Jeudis Musik'eau : une soirée magique!

Par Salle des nouvelles

Le parc des Champs-Élysées a été le théâtre d'une soirée magique remplie de moments de grande émotion, le jeudi 8 août dernier, alors que la Sinfonia de Lanaudière accompagnait l'auteure-compositeure-interprète Beyries lors de la première des Jeudis Musik'eau 2019.

Le beau temps étant au rendez-vous contre toute attente, la foule était déjà nombreuse dès la première partie. Geneviève Racette a réchauffé le public pendant une trentaine de minutes avant de laisser sa place à une Beyries en forme et émue. Après une heure trente des mélodies de l'artiste, bonifiées par les arrangements de la Sinfonia de Lanaudière, le public en redemandait. 

Auteure-compositrice-interprète et musicienne autodidacte, née à Montréal, Beyries s'est fait connaître récemment alors que quelques-unes de ses chansons ont été entendues dans des séries télévisées telles que This Life (CBC), Mémoires vives (Radio-Canada) et Saving Hope (CTV). Mais c'est la chanson Je pars à l'autre bout du monde, composée par Paul Daraîche et écrite par Isabelle Fiset, qu'on a pu entendre dans la série Unité 9 (Radio-Canada) qui lui a donné son envol. 

Jeudi prochain, le 15 août, le parc des Champs-Élysées sera propulsé dans l'univers musical d'Harmonium, avec le groupe Premier Ciel. Ces musiciens, qui rendent hommage à l'un de nos plus grands groupes québécois, font revivre en spectacle toutes les époques de la musique d'Harmonium, y compris l'Heptade. Les sept artistes sur scène sont plus que fiers de l'autorisation accordée par Serge Fiori lui-même. La critique est unanime, partout où ils passent ils font un malheur! En première partie, La Maison H. mélangera le folk électrique à des ambiances dénudées, sombres et psychédéliques. 

Le dernier jeudi de la série 2019 (jeudi 22 août) sera consacré à la musique traditionnelle québécoise. Le groupe Musique à bouches, que nous avons eu le bonheur de recevoir cet hiver au Carrefour culturel, enflammera la foule de ses airs de musique traditionnelle québécoise interprétés a cappella. Le quintette vocal est le fruit de 15 ans de perfectionnement et d'évolution. Ses membres font un travail d'archéologue en défrichant le répertoire pour faire revivre des lieux, des personnages et des histoires qui ont su donner un sens à notre identité culturelle. En première partie, les 25 ans de l'ensemble traditionnel La Foulée seront soulignés. 

Les Jeudis Musik'eau sont présentés par la Caisse Desjardins de Joliette et du Centre de Lanaudière, en collaboration avec les Supermarchés IGA Crevier de Lanaudière. 

Des événements verts 

Depuis quelques années déjà, les considérations écologiques sont une priorité pour le conseil municipal de Notre-Dame-des-Prairies. Dès 2006, la Ville se démarquait avec sa politique de l'arbre et se positionne encore plus à l'avant-garde depuis 2015, année d'adoption de sa politique environnementale. 

Étant conscient que le développement peut avoir des répercussions sur la qualité de l'environnement, le conseil municipal souhaite pouvoir agir sur le long terme, afin d'intégrer les enjeux environnementaux dans sa gestion courante.

Dans cette optique, il a été décidé, cet été, de mettre en place des mesures beaucoup plus poussées. Il est donc à noter que, lors des Jeudis Musik'eau, nous ne servons plus de bouteilles d'eau, ni de verres jetables (pour la bière ou le vin par exemple). La population est invitée à apporter ses propres verres ou bouteilles en évitant les contenants de verre.

Il est également possible de se procurer un verre réutilisable aux couleurs de la Ville pour seulement 2 $. L'eau en fontaine est offerte gracieusement. Ce sont ces petits gestes qui, additionnés, font une différence pour notre planète. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.