Publicité

23 décembre 2021 - 15:00

Il succède à Emmanuel Préville-Ratelle

Yvan Guibault devient président de la Fondation du Musée d’art de Joliette

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Les membres de la Fondation du Musée d’art de Joliette ont élu Yvan Guibault comme nouveau président lors de leur assemblée générale annuelle du 9 décembre.

Après 14 ans à titre de président du conseil d’administration du Musée d’art de Joliette, monsieur Guibault est convaincu que c’est à la Fondation du Musée d’art de Joliette que ses compétences en gestion et en développement philanthropique seront maintenant le plus utiles.

Au cours des prochaines années, il souhaite œuvrer à la pérennité de cette institution lanaudoise afin que le Musée d’art de Joliette (MAJ) puisse pleinement assumer son rôle artistique, communautaire et éducatif.

« Je remercie Emmanuel Préville-Ratelle pour son excellent travail à la présidence de la Fondation du Musée d’art de Joliette de 2016 à 2021, annonce Yvan Guibault, nouveau président de la Fondation du MAJ et président de Gestion D.G. Guibault Ltée. Ma vision à titre de nouveau président est de pérenniser le Musée d’art de Joliette. Le Musée d’art de Joliette est un organisme solide et dynamique qui a le vent dans les voiles. Avec une vision du développement philanthropique et une stratégie appropriée pour la Fondation, je demeure confiant qu’on pourra réaliser nos objectifs. »

Le conseil d’administration de la Fondation du MAJ a choisi d’élire à la vice-présidence, Valérie Falardeau qui était auparavant administratrice.

Une nouvelle administratrice, Hélène Racine, a aussi joint le conseil.

Nicole Doucet, qui occupait le poste de vice-présidente, continue de s’impliquer à titre d’administratrice.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.