Publicité

22 août 2021 - 07:00

Une tradition

Une vente-débarras bientôt prévue à Saint-Charles-Borromée

Par Salle des nouvelles

La Ville de Saint-Charles-Borromée invite ses citoyens à se préparer pour la prochaine vente-débarras prévue au calendrier municipal, soit les 10, 11 et 12 septembre 2021. La situation épidémiologique en vigueur permet de procéder à la tenue de cette populaire fin de semaine.

Cette traditionnelle fin de semaine est l’occasion parfaite pour faire de la place chez-soi ou pour dénicher de précieuses trouvailles.

Il est d’ailleurs à noter que la Ville diffusera, sur son site Web et ses réseaux sociaux, une liste des adresses inscrites des ventes à domicile. Si vous souhaitez que votre adresse y paraisse, faites-en la demande à l’hôtel de ville en téléphonant au 450 759-4415 ou par courriel au [email protected] avant le 8 septembre à midi.

Ces ventes doivent toutefois se dérouler uniquement sur le terrain des propriétés privées.  Aucun rassemblement ne sera organisé ni toléré dans un quelconque parc pour la vente d’objets. Cet événement étant considéré comme des rassemblements à domicile à l’extérieur, les vendeurs et les acheteurs doivent impérativement s’assurer de respecter les consignes de la Santé publique en vigueur.

Rappelons que ces consignes sont en cohérence avec la situation épidémiologique en vigueur en date d’aujourd’hui. Les citoyens sont invités à demeurer à l’affût de tout changement qui pourrait survenir selon l’évolution de la situation en suivant le tout sur le vivrescb.com

Les ventes-débarras seront reportées à la fin de semaine suivante en cas de pluie lors de deux des trois journées.

.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.