Publicité

11 juillet 2021 - 14:00 | Mis à jour : 12 juillet 2021 - 14:49

Améliorer la production

Le Carrefour industriel et expérimental de Lanaudière obtient un financement d'Ottawa pour développer la production de cerises

Par Salle des nouvelles

Le Carrefour industriel et expérimental de Lanaudière (CIEL) se verra accorder une somme d’un peu moins de 100 000$ afin d’évaluer le potentiel agronomique et économique de la culture de cerises sur le territoire, grâce au Programme Agri-Science du gouvernement fédéral.

La technologie, l'innovation et la recherche sont essentielles aux producteurs qui cherchent à accroître leur production et à améliorer leur compétitivité. C’est pourquoi le gouvernement du Canada annonce des investissements de plus de 1,7 millions de dollars au Québec pour contribuer au soutien et au progrès dans ce secteur.

« Les projets annoncés dans le cadre du programme Agri-Science démontrent une fois de plus l'engagement de notre gouvernement à soutenir nos producteurs et nos productrices agricoles dans le développement des connaissances et du savoir-faire nécessaires à la production optimale d'aliments de qualité et ce, tout en protégeant l'environnement », mentionne Marie-Claude Bibeau, ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire.

Ainsi, le Carrefour industriel et expérimental de Lanaudière (CIEL) obtient un financement afin d’étudier les rendements possibles de la production de cultivars de cerise dans les conditions climatiques du Québec.

Cet organisme à but non lucratif situé à L’Assomption, a depuis plusieurs années la responsabilité des essais publics de fraises et de framboises dans la province. La recherche sur les cerises s’ajouteront donc aux 35 projets en cours.

Source : CNW Telbec. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.