Publicité

12 février 2020 - 15:59

La Clinique d’investigation gériatrique ambulatoire inaugurée officiellement

Par Salle des nouvelles

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Lanaudière (CISSS) a procédé aujourd’hui à l’inauguration des nouvelles installations de la Clinique d’investigation gériatrique ambulatoire (CIGA).

La cérémonie s’est déroulée en présence de représentants de la Fondation Santé Sud de Lanaudière, de plusieurs partenaires et donateurs ainsi que des membres de l’équipe interdisciplinaire de gériatrie.

Les travaux d’aménagement ont nécessité un investissement de 2,7 millions $, dont un montant de 800 000 $ provient des dons recueillis par la Fondation Santé Sud de Lanaudière auprès de généreux donateurs dans le cadre de sa Grande Campagne de financement.

Auparavant située à l’Hôpital Pierre-Le Gardeur, la clinique a récemment été relocalisée dans de plus grands locaux mieux adaptés au Centre multiservice de santé et de services sociaux Claude-David, à Repentigny.

Sur référence médicale, l’équipe de la CIGA évalue les causes de différentes problématiques fréquentes de santé physique ou cognitive chez les personnes âgées et met en place un plan d’intervention dans le but d’optimiser leur autonomie fonctionnelle et leur qualité de vie : perte d’autonomie, troubles cognitifs et aptitude à gérer ses biens et sa personne, chutes, gestion des médicaments, etc.

Elle travaille également en partenariat avec les autres spécialités pour évaluer, aider à la décision et préparer, le cas échéant, les personnes âgées devant subir une intervention ou des traitements spécialisés.

Environnement spécialisé et adapté

En plus de doubler la superficie de la clinique, le nouvel emplacement permet d’y regrouper des professionnels en ergothérapie, en physiothérapie, en nutrition, en neuropsychologie, etc.

De plus, l’équipe médicale est en croissance constante depuis 2015, 4 gériatres s’étant ajoutés à l’équipe de 5 omnipraticiens dédiant leur pratique aux soins aux personnes âgées. Ceci permet une augmentation de l’offre de services en gériatrie pour mieux répondre, en partenariat avec la première ligne, aux besoins de la clientèle âgée vulnérable.

La CIGA reçoit des personnes âgées vulnérables dont l’état requiert un suivi essentiel pour maintenir leur bien-être, soutenir leurs proches aidants et ainsi favoriser leur maintien à domicile.

Les nouvelles installations sont dotées d’une salle d’évaluation en ergothérapie, d’une salle de physiothérapie, d’un local d’examen en soins infirmiers, d’une salle de réunion et de plusieurs bureaux de consultation médicale.

Le PDG du CISSS de Lanaudière, Daniel Castonguay, a tenu à remercier la Fondation pour sa contribution dans cet important projet. L’équipe de la Fondation et les donateurs se sont montrés sensibles à la réalité d’une population vieillissante qui peut maintenant bénéficier de ces nouvelles installations.

« La Fondation Santé Sud de Lanaudière est très fière d’avoir financé 800 000 $ en contribuant de façon importante aux coûts d’aménagement de ce projet, permettant ainsi à nos aînés d’avoir plus facilement et rapidement accès à des services leur permettant de préserver leur autonomie », a mentionné Alexandre Lebel, directeur général de la Fondation Santé Sud de Lanaudière.

Le financement du projet d’aménagement de la Clinique d’investigation gériatrique ambulatoire s’inscrit dans la continuité de réalisation des projets de la Grande Campagne de financement de la Fondation qui, grâce à une mobilisation exceptionnelle des gens d’affaires de la région, a permis d’amasser un montant de 9 150 000 $ pour la réalisation de projets d’envergure pour la santé des résidents du sud de Lanaudière.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.