Publicité

30 octobre 2014 - 15:36 | Mis à jour : 31 octobre 2014 - 08:55

L'inauguration d'«Un violon d'histoire», à Joliette

Marie-Philip Chaput

Par Marie-Philip Chaput, Journaliste

 

Un violon d’histoire est la structure de bois en trois dimensions, mesurant trois mètres de haut, qu’il est possible de retrouver devant le bureau de l’info-tourisme à Joliette. C’est dans le cadre des festivités entourant le 150e de la Ville que l’artiste Félix Perreault, ancien étudiant au Cégep de Joliette, a accepté de mettre à profit son talent en créant cette œuvre.
 
Cet instrument représente l’importance que la musique a pu avoir dans l’histoire et le développement de la Ville de Joliette. Un panneau est aussi affiché sur la géante structure de bois et partage avec les gens des informations sur l’héritage musical de Joliette. Il est possible d’en apprendre davantage sur l’enseignement, la pratique, l’écoute de la musique, ainsi que sur les différentes personnalités et organismes qui ont marqué l’histoire musicale de Joliette.
 
C’est avec beaucoup de fébrilité et de fierté que Monsieur Perreault a présenté son œuvre au bureau de l’info-tourisme, aujourd’hui. Il remercie, entre autres, son père et son oncle qu’ils l’ont beaucoup aidé à rendre ce projet, une réalité. Notons aussi l’apport et le support de Dominique Lachance Lauzé, agente touristique à l’Office de tourisme de Joliette, tout au long de cette aventure.
 
Un visuel attirant 
 
Me Guy Bisaillon, responsable comité Tourisme, Chambre de Commerce du Grand Joliette, explique que ce projet permet à la Ville de Joliette de se démarquer en attirant les touristes dans la ville. « C’est un élément visuel fort », énonce-t-il. Il ajoute que ce violon surdimensionné est une trace indélébile pour l’histoire joliettaine. 
 
Ce projet a aussi été présenté par la Chambre des commerces du Grand Joliette via l’Office du tourisme et des Congrès de la région de Joliette.
 
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.