Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Selon une recherche de l'INSPQ

Les outils pour cesser de fumer sont connus, mais peu utilisés par les fumeurs

durée 15h00
23 février 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Une recherche indique que même si une majorité de fumeurs et d’anciens fumeurs récents du Québec connaissent les services d’aide pour renoncer au tabagisme, peu les utilisent. 

Un document publié jeudi par l’Institut national de santé publique (INSPQ) ajoute que même les aides pharmacologiques et les services bien connus sont relativement peu utilisés. 

La ligne téléphonique et le site Internet J’ARRÊTE sont respectivement connus de 81 % et 61 % des fumeurs et anciens fumeurs récents, mais utilisés par 2 % et 8 % d’entre eux, avec des avis partagés quant à leur utilité. 

Les aides pharmacologiques, en particulier les timbres, les gommes et les pastilles de nicotine, sont connues par plus de 95 % des fumeurs et anciens fumeurs récents âgés de 18 ans et plus, mais moins de 10 % en font usage.

Le remboursement des aides pharmacologiques est considéré comme très utile par la majorité de ses bénéficiaires; pourtant, peu de fumeurs s’en prévalent. 

L’INSPQ signale que la littérature confirme pourtant que ces interventions sont efficaces et que leurs coûts sont moindres par rapport à ceux engendrés par le traitement des maladies causées par le tabagisme. Mais une proportion importante de fumeurs et d’anciens fumeurs récents ont rapporté qu’ils voulaient cesser par eux-mêmes de faire usage du tabac.

Les auteurs de la recherche signalent que la faible utilisation des ressources n’est pas unique au Québec; elle a aussi été observée dans d’autres provinces du Canada et ailleurs dans le monde. 

L’Institut de la statistique du Québec a élaboré un panel de sondage sur lequel reposent ces données. Les fumeurs et anciens fumeurs ont été invités à remplir un questionnaire et de février à mai 2022, un total de 1336 fumeurs et anciens fumeurs y ont participé.

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Ottawa ne veut pas dire si les entreprises d'IA paieront des redevances aux médias

Le gouvernement fédéral ne veut pas préciser si les entreprises d’intelligence artificielle devraient payer les médias d'information canadiens pour le contenu que leurs robots utilisent ouvertement. Le gouvernement libéral a fait adopter il y a un an la Loi sur les nouvelles en ligne, qui oblige les «géants du web» à négocier des accords avec les ...

Un nouvel outil en santé mentale est lancé pour la dépression post-partum

Un outil pour appuyer les nouveaux parents lorsqu'ils rencontrent des défis émotionnels durant la grossesse et après a été lancé lundi matin. Le ministre responsable des Services sociaux, Lionel Carmant, en a fait l'annonce au Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine. Selon l'Observatoire pour l'éducation et la santé des enfants, les ...

14 juin 2024

Nouvelle stratégie pour limiter les dégâts d'un traumatisme craniocérébral

Une approche plus libérale aux transfusions sanguines permettrait aux personnes hospitalisées dans une unité de soins intensifs de recouvrer davantage d’indépendance fonctionnelle et une meilleure qualité de vie après un grave traumatisme craniocérébral, indique une étude pilotée par un chercheur au CHU de Québec. Six mois après leur accident, ...