Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Québec dit être prêt à aller de l'avant dans le dossier dès cet automne

Aide médicale à mourir: Québec demande à Ottawa de modifier le Code criminel

durée 18h00
7 février 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Après avoir affirmé que deux ans pourraient être nécessaires pour que sa nouvelle loi sur l’aide médicale à mourir (AMM) entre en vigueur, le gouvernement du Québec dit maintenant être prêt à aller de l’avant dès l’automne et presse Ottawa de modifier le Code criminel seulement pour la province. 

La ministre responsable du dossier, Sonia Bélanger, affirme désormais qu'il y a urgence d’agir, car des personnes attendent et qu’elles sont inquiètes. Elle ajoute que le délai de deux ans n’a jamais été un objectif.  

Mercredi, en point de presse, la ministre a demandé qu’Ottawa fasse une exception pour le Québec dans le Code criminel pour permettre les demandes anticipées d’AMM. Elle était accompagnée du ministre de la Justice, Simon Jolin-Barrette, et du ministre des Relations canadiennes, Jean-François Roberge.  

On affirme qu’il y a de l’ouverture de la part du gouvernement fédéral, mais que les choses ne bougent pas suffisamment rapidement au goût de Québec. 

Selon Simon Jolin-Barrette, une modification au Code criminel est nécessaire afin d’éviter que les professionnels de la santé qui administrent l’aide médicale à mourir dans le cadre d’une demande anticipée ne commettent une infraction criminelle. 

Un projet de loi fédéral sur l’aide médicale à mourir a été déposé la semaine dernière et Québec affirme que le gouvernement canadien pourrait y ajouter un amendement pour permettre les demandes anticipées d’AMM sur le territoire de la province. 

La nouvelle mouture de la loi québécoise sur l’AMM a été adoptée en juin dernier et elle permettra les demandes anticipées pour les personnes atteintes d’une maladie grave et incurable, comme l’alzheimer par exemple. 

Thomas Laberge, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Ottawa ne veut pas dire si les entreprises d'IA paieront des redevances aux médias

Le gouvernement fédéral ne veut pas préciser si les entreprises d’intelligence artificielle devraient payer les médias d'information canadiens pour le contenu que leurs robots utilisent ouvertement. Le gouvernement libéral a fait adopter il y a un an la Loi sur les nouvelles en ligne, qui oblige les «géants du web» à négocier des accords avec les ...

Un nouvel outil en santé mentale est lancé pour la dépression post-partum

Un outil pour appuyer les nouveaux parents lorsqu'ils rencontrent des défis émotionnels durant la grossesse et après a été lancé lundi matin. Le ministre responsable des Services sociaux, Lionel Carmant, en a fait l'annonce au Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine. Selon l'Observatoire pour l'éducation et la santé des enfants, les ...

14 juin 2024

Nouvelle stratégie pour limiter les dégâts d'un traumatisme craniocérébral

Une approche plus libérale aux transfusions sanguines permettrait aux personnes hospitalisées dans une unité de soins intensifs de recouvrer davantage d’indépendance fonctionnelle et une meilleure qualité de vie après un grave traumatisme craniocérébral, indique une étude pilotée par un chercheur au CHU de Québec. Six mois après leur accident, ...