Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Des médecins québécois craignent des représailles concernant l'aide médicale à mourir

durée 15h15
25 août 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Par peur de «représailles», certains médecins québécois sont de plus en plus hésitants à l’idée d’offrir des soins d’aide médicale à mourir, ce qui inquiète le Collège des médecins.

Cette préoccupation a été évoquée dans une lettre, dont La Presse Canadienne a obtenu copie, que le Collège des médecins prévoit d’envoyer vendredi à ses membres.

Dans le document, le président du Collège des médecins, Mauril Gaudreault, explique que des médecins contactent régulièrement l’ordre professionnel pour «faire part de leur inquiétude à prodiguer les différents soins de fin de vie».

«Dans certains cas, même, ils nous confient ne plus vouloir les pratiquer par crainte de représailles», ajoute-t-il, sans toutefois préciser la nature des «représailles» que craignent les médecins.

La lettre de M. Gaudreault vient en réaction à une note de la Commission sur les soins de fin de vie, qui a soutenu que l’aide médicale à mourir semble de moins en moins considérée comme une mesure de dernier recours.

Le Dr Michel Bureau, qui dirige la Commission sur les soins de fin de vie, a récemment plaidé qu'un nombre croissant de cas d’aide médicale à mourir sont «à la limite» des conditions imposées par la loi. Il a aussi relevé une légère augmentation du nombre de procédures qui ne suivaient pas les règles en vigueur.

M. Gaudreault, quant à lui, ne s’inquiète pas du fait qu’il y a un plus grand nombre de demandes d’aide médicale à mourir au Québec. Il souligne également que plus de 99 % des cas d’aide médicale à mourir sont administrés conformément aux exigences légales.

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Ottawa ne veut pas dire si les entreprises d'IA paieront des redevances aux médias

Le gouvernement fédéral ne veut pas préciser si les entreprises d’intelligence artificielle devraient payer les médias d'information canadiens pour le contenu que leurs robots utilisent ouvertement. Le gouvernement libéral a fait adopter il y a un an la Loi sur les nouvelles en ligne, qui oblige les «géants du web» à négocier des accords avec les ...

Un nouvel outil en santé mentale est lancé pour la dépression post-partum

Un outil pour appuyer les nouveaux parents lorsqu'ils rencontrent des défis émotionnels durant la grossesse et après a été lancé lundi matin. Le ministre responsable des Services sociaux, Lionel Carmant, en a fait l'annonce au Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine. Selon l'Observatoire pour l'éducation et la santé des enfants, les ...

14 juin 2024

Nouvelle stratégie pour limiter les dégâts d'un traumatisme craniocérébral

Une approche plus libérale aux transfusions sanguines permettrait aux personnes hospitalisées dans une unité de soins intensifs de recouvrer davantage d’indépendance fonctionnelle et une meilleure qualité de vie après un grave traumatisme craniocérébral, indique une étude pilotée par un chercheur au CHU de Québec. Six mois après leur accident, ...