Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Sondage CAA-Québec

Les Québécois voyagent davantage en Europe cette année

durée 10h00
21 juillet 2023
durée

Temps de lecture   :  

4 minutes

Par La Presse Canadienne

Les traditionnelles vacances de la construction débutent ce dimanche et s’étendront jusqu’au 5 août. Cet été, davantage de Québécois voyageront en Europe, même si la majorité passent leurs vacances dans la province, selon un sondage réalisé par CAA-Québec. 

Selon la Commission de la construction du Québec (CCQ), près de 80 % des travailleurs et des employeurs de l’industrie de la construction seront en congé au cours de cette période. La plupart des chantiers suspendront également leurs activités. 

Ce sont 28 % des Québécois qui prennent une pause du travail pendant les vacances de la construction, selon un sondage sur les intentions de vacances des Québécois réalisé par CAA-Québec. La nouveauté cette année: davantage de personnes voyageront en Europe. 

En 2022, 65 % des vacanciers prévoyaient passer leur temps libre au Québec, contre 57 % cette année. 

«C’est tout simplement parce que les destinations européennes reviennent en popularité cette année. Également, la proportion des voyageurs qui vont se déplacer par avion a aussi augmenté. Elle était de 15 % en 2022, elle passe à 22 % cette année», explique David Marcille, conseiller en communications chez CAA-Québec. 

Alors que 9 % des répondants au sondage prévoyaient passer leurs vacances aux États-Unis, 16 % anticipaient aller dans un pays autre que le Canada et les États-Unis, ce qui représente une augmentation par rapport à 2022. Parmi ce 16 %, 9 % souhaitaient aller en Europe. 

Le Vieux Continent se relève notamment de deux années de pandémie. 

«Puis la troisième année où les gens auraient peut-être voulu retourner, il y a eu le conflit en Ukraine qui est survenu au moment où les gens réservent, donc ça a quand même beaucoup refroidi les voyageurs d’aller en Europe. Mais ils se reprennent cette année», évoque David Marcille. 

Les régions les plus populaires auprès des vacanciers qui restent au Québec sont la Gaspésie, suivie de Québec, puis des Cantons-de-l’Est et de Charlevoix qui sont ex aequo, ainsi que le Bas-Saint-Laurent. 

Plusieurs événements climatiques ont toutefois marqué la province lors des derniers mois. C’est le cas des inondations survenues dans la région de Charlevoix ce printemps. 

«C’est certain qu’on a senti des contrecoups des inondations dans les quelques semaines qui ont suivi le mois de mai. On sentait, surtout à Baie-Saint-Paul, notamment, que c’était quand même assez au ralenti», affirme Mitchell Dion, directeur général de Tourisme Charlevoix. 

«Il y a beaucoup d’événements climatiques qui se passent. Il y a eu les inondations, il y a eu les feux de forêt évidemment qui ont moins touché notre région, mais il y avait, par exemple, des interdictions de séjour en nature», qui ont engendré de nombreuses questions des vacanciers, poursuit M. Dion. 

Toutefois, Tourisme Charlevoix est optimiste pour le reste de la saison estivale. Malgré les inondations, les établissements d’hébergement ont connu un meilleur taux d’occupation en mai cette année qu’en mai 2022. 

«Dans les circonstances, ça a été mieux qu’on pensait, déclare M. Dion. Le mois de juin a été bon. Certaines entreprises touristiques nous disaient que ça a été un peu plus lent à démarrer, mais elles sentent que ça a vraiment fini par partir. Là on sait que traditionnellement, dans Charlevoix, (…) c’est la période avec le Festif! qui marque le vrai début de la saison touristique.»

Le festival, ayant lieu du 20 au 23 juillet, accueillera 40 000 personnes à Baie-Saint-Paul. 

Mitchell Dion souligne qu’avec les nombreux orages et épisodes de pluie cet été, la région «connaît parfois des annulations de dernière minute à cause de la météo». Cependant, il demeure confiant que les nombreux attraits touristiques de la région ainsi que le retour des touristes étrangers contribueront à une bonne saison touristique dans Charlevoix. 

La SQ appelle à la prudence

La Sûreté du Québec (SQ) rappelle à la population d’être prudente sur les routes lors des vacances de la construction. Le corps policier «intensifiera ses interventions du 21 juillet au 6 août», a-t-il fait savoir dans un communiqué.

Les policiers seront plus présents sur les routes, dans les sentiers et sur les plans d’eau. 

«La période des vacances de la construction représente un moment de l’année où le nombre de collisions mortelles et avec blessés est particulièrement élevé. En 2022, pour cette même période, 12 personnes ont perdu la vie lors de 11 collisions mortelles survenues sur le réseau routier», a précisé la SQ dans le même communiqué. 

CAA-Québec rappelle également que la période entre la Fête nationale du Québec et la fête du Travail représente les 75 jours les plus meurtriers de l’année sur les routes du Québec, et invite donc les conducteurs à être prudents. 

«Selon le bilan routier 2022 de la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ), 116 personnes ont perdu la vie (lors) d'une collision mortelle, entre la Saint-Jean-Baptiste et la fête du Travail. Cela représente près du tiers des décès d'une année complète», a indiqué CAA-Québec, dans un communiqué. 

———

Cette dépêche a été rédigée avec l'aide financière de la Bourse de Meta et de La Presse Canadienne pour les nouvelles.

Coralie Laplante, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Un printemps qui s'annonce clément, selon les prévisions de MétéoMédia

Le printemps fera le bonheur des amoureux de l'été, mais risque de décevoir les adeptes de sports d'hiver alors que les températures s'annoncent plutôt clémentes pour une bonne partie du Québec et de l'Ontario, selon les prévisions de MétéoMédia. Les amateurs d'activités hivernales ne devraient pas fonder trop d'espoir sur les prochaines semaines ...

durée Hier 18h00

Pannes: Hydro-Québec veut inverser la tendance dès cette année

Au moment où les changements climatiques mettent son réseau électrique à rude épreuve, Hydro-Québec s’est donné l’objectif de réduire le nombre de pannes de 35 % d’ici 7 à 10 ans. La société d’État veut que ce nombre baisse dès cette année.  Hydro-Québec vise une baisse de 1 % en 2024. «Ça ne paraît pas beaucoup, mais si on regarde dans les ...

durée Hier 9h00

Imposition des dédommagements pour Phénix: entente entre Revenu Canada et l'AFPC

Une entente est finalement intervenue entre l'Agence du revenu du Canada et l'Alliance de la fonction publique du Canada concernant l'imposition des dédommagements versés pour les ratés du système de paie Phénix. Le grand syndicat pancanadien de fonctionnaires se battait depuis longtemps pour que ce dédommagement versé aux travailleurs victimes ...