Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Suite à son assemblée générale annuelle

Bilan du Carrefour jeunesse-emploi de D’Autray-Joliette

durée 06h00
27 juin 2022
Angelique Villeneuve
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Angelique Villeneuve, Journaliste

Le Carrefour jeunesse-emploi (CJE) de D’Autray-Joliette a présenté les résultats de son année 2021-2022, lors de son assemblée générale annuelle.

Le bilan indique qu'au cours de l’année près de 2 000 jeunes ont été accueillis et accompagnés par le CJE, totalisant 16 000 interventions réalisées.

Ces résultats témoignent, de plus, d'une augmentation marquée du nombre de jeunes ayant obtenu un diplôme d’études secondaires, ainsi qu’un taux plus élevé au niveau de la clientèle âgée de 25 à 35 ans.

Rosalie, une  jeune diplômée en communication, a travaillé dans différents domaines et s’est tournée vers le CJE pour réaliser son projet. « Je ne me sentais pas vraiment à ma place dans mon ancien travail, je me sentais désorientée et je voulais m   ême retourner aux études. On m’a conseillé d’aller au CJE, où j’ai pu prendre du recul et voir ce que je voulais faire plus tard. J’ai maintenant un nouvel emploi en production événementielle », a-t-elle confié.

La nouveauté a été le thème marquant de cette année, puisque le CJE à revêtu une toute nouvelle image de marque plus actuelle, et que plusieurs nouveaux projets ont été mis en place pour répondre aux besoins des jeunes qui évoluent régulièrement.

L'équipe professionnelle s'est elle-même agrandi pour mieux déployer son dynamique et sa créativité à travers les tâches qui lui reviennent.

« Bien que plusieurs nouveautés aient vu le jour, la mission du CJE reste la même. Le jeune est toujours au cœur de tout ce que nous faisons. Notre équipe est là pour accueillir, aider et collaborer avec les jeunes du territoire, afin qu’ils développent leur plein potentiel personnel et professionnel », a expliqué Carl Bélanger, le président du conseil d’administration du CJE.

Rappelons que le CJE accueille jour après jour des jeunes qui ont besoin d’un coup de main pour leur recherche d’emploi, leur retour aux études, leur persévérance scolaire, leur implication sociale et personnelle, leur intégration en région ou encore pour le démarrage de leur entreprise.

Par différents services et une multitude de projets, le jeune qui franchit la porte du CJE est accompagné dans son cheminement afin d’atteindre ses objectifs de vie.

Bruno Ayotte, directeur général du CJE de D’Autray-Joliette, a souligné l’apport essentiel des partenaires, mais surtout des jeunes qui fréquentent le carrefour.

« Félicitations à tous les jeunes qui, chaque jour, décident d’améliorer leur situation socioprofessionnelle. Ces résultats probants sont signe de réussite et de dépassement de soi pour un nombre considérable de jeunes », a-t-il exprimé.

Toute personne intéressée à lire le rapport annuel complet, peut y accéder à l'adresse MONCJE.COM

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


11 août 2022

Les bioplastiques attirent des milliards de dollars en investissements

Au moment où la planète est de plus en plus troublée par l'impact négatif persistant sur l'environnement des plastiques fabriqués par les usines pétrochimiques, des entreprises investissent des milliards de dollars pour accélérer la production de plastiques à partir de produits naturels et renouvelables qui pourront être compostés en toute sécurité ...

11 août 2022

Les Canadiens tiennent plus à leur langue qu'à leurs autres identités

Un nouveau sondage révèle que plus de Canadiens déclarent un fort attachement à leur langue principale qu'à tout autre marqueur d'identité, y compris le pays en tant que tel. L'enquête menée par la firme Léger pour l'Association d'études canadiennes précise que 88 % des répondants ont déclaré un fort sentiment d'attachement à leur langue ...

10 août 2022

Interdiction de plastiques à usage unique: les fabricants contestent en cour fédérale

Plus d'une vingtaine de fabricants de produits en plastique demandent à la Cour fédérale de mettre fin au plan d'Ottawa visant à interdire plusieurs articles à usage unique, notamment les pailles, les ustensiles et les contenants en polystyrènede repas à emporter. Il s'agit de la deuxième contestation devant les tribunaux d'un regroupement de ...