Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Du 20 au 22 avril prochain

Des élèves du secondaire prendront place à l’Assemblée nationale lors d'une simulation parlementaire

durée 15h30
19 avril 2022
Angelique Villeneuve
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Angelique Villeneuve, Journaliste

Après deux années sans simulation parlementaire, l’Assemblée nationale du Québec accueillera, à l’hôtel du Parlement, du 20 au 22 avril prochain, la 19e législature du
Parlement des jeunes.

Présidé par la vice-présidente, Chantal Soucy, le Parlement des jeunes comptera 75 étudiants et étudiantes de 3 e et 4 e secondaires qui se glisseront, l’espace de quelques jours, dans le rôle de parlementaires ou de journalistes.

« Le Parlement des jeunes est une occasion extraordinaire pour les participants et participantes de prendre part aux débats parlementaires. En effet, toutes et tous siégeront en séance plénière, à la salle de l’Assemblée nationale, ainsi qu’en commission parlementaire. Ces simulations leur permettront d’expérimenter diverses facettes du travail des élues et élus et de saisir davantage les rouages de la démocratie québécoise », a indiqué Chantal Soucy.

La présente législature permet à des jeunes de 22 écoles secondaires de partout au Québec de prendre part au travail parlementaire et d’occuper, entre autres, les fonctions de député, de chef de l’opposition, de premier ministre ou encore de journaliste.

Lors de cette simulation, ils et elles étudieront trois projets de loi en lien avec des sujets d’actualité tels que l’encadrement des congés pour douleurs menstruelles, l’instauration d’un programme sur les cultures autochtones dans les écoles primaires, ainsi que l’accès à l’aide psychologique pour les élèves du primaire et du secondaire.

De plus, une commission parlementaire fera l’objet d’un mandat d’initiative sur la commémoration du passé dans l’espace public. Une motion visant la mise en place d’un cours obligatoire de conscientisation à l’environnement pour les élèves de 6e année du primaire sera également soumise en Chambre.

Rappelons que la FondationJean-Charles-Bonenfant et la Société des professeurs d’histoire du Québec soutiennent le Parlement des jeunes.

Pour plus d’information, consulter la section intitulée Par ici la démocratie du site Web de l’Assemblée nationale.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


29 septembre 2022

La famille de Joyce Echaquan réclame près de 2,7 millions $ en dommages

La famille de Joyce Echaquan réclame près de 2,7 millions $ en dommages intérêts et en dommages punitifs au CISSS de Lanaudière, à la docteure Jasmine Thanh et à l’infirmière Paule Rocray pour l’ensemble des gestes posés qui ont mené au décès de la mère de famille de 37 ans. Joyce Echaquan est décédée le 28 septembre 2020 à l’hôpital de Joliette ...

29 septembre 2022

Il sera possible de se faire vacciner pour la COVID-19 et l'influenza en même temps

Le directeur de la Santé publique le Dr Luc Boileau était de retour devant les médias après trois semaines sans avoir tenu de point de presse. Il a été question de la situation épidémiologique de la COVID-19 et de la campagne de vaccination contre l’influenza.  Le Dr Luc Boileau indique que la rentrée a été plus clémente que dans les deux ...

25 septembre 2022

Un comité parlementaire examine l'aide médicale à mourir et les troubles mentaux

Une psychiatre a déclaré devant le comité mixte spécial du Parlement sur l'aide médicale à mourir que les personnes atteintes de troubles mentaux peuvent souffrir pendant des décennies et que leur détresse est tout aussi valable que celle d'une personne souffrant de douleurs physiques. Les personnes souffrant «uniquement» de troubles mentaux ...