X
Rechercher
Publicité

Transfert de 5 000 emplois en région par le gouvernement du Québec

durée 08h00
25 février 2022
Angelique Villeneuve
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Angelique Villeneuve, Journaliste

L’annonce du transfert de 5 000 emplois en région par le gouvernement du Québec répond à une demande structurante de la Fédération québécoise des municipalités (FQM), tout en corrigeant l’erreur historique de la centralisation des services de l’État.

La Fédération concrétise cet engagement pris par le premier ministre du Québec, François Legault, lors du Congrès annuel de la FQM de 2018; et qu’il a répété dans le cadre de son discours inaugural. 

Rappelons que cette promesse faisait échos à la plateforme électorale des régions adoptée par la Fédération.

« Ceci aura pour effet d’accroître la présence de fonctionnaires dans nos collectivités, contribuant ainsi à leur dynamisme et à leur vitalité. À titre de porte-parole des régions, la FQM est persuadée qu’une présence accrue sur le territoire redonnera aux ministères le goût d’adapter leurs politiques et programmes en fonction des besoins de nos régions, ce qui les rendra plus efficaces », a souligné Jacques Demers, président de la FQM, maire de Sainte-Catherine-de-Hatley et préfet de la MRC de Memphrémagog.

Ce dernier a d'ailleurs remercié tout particulièrement, Sonia Lebel, présidente du Conseil du trésor, pour avoir entendu l’importance de cet enjeu lors d’une rencontre sur le sujet en 2021. 

De plus, la FQM appuie la démarche du gouvernement consistant à favoriser d’abord les MRC dévitalisées.

« Le transfert d’emplois gouvernementaux signifie l’arrivée de travailleurs et de nouvelles familles qui viendront s’établir partout dans les communautés. Ceci aura pour effet de diversifier la démographie et de dynamiser les milieux. Il n’est pas seulement question de survie des territoires, mais bien de saisir une occasion unique de mettre en valeur toutes les ressources des régions et de préserver la diversité régionale qui a toujours fait la force du Québec », a insisté M. Demers.

Rappelons que depuis sa fondation en 1944, la Fédération québécoise des municipalités (FQM) fait entendre la voix des régions du Québec.

En effet, convaincue que la force du nombre peut faire la différence, la FQM réunit plus de 1 000 membres répartis sur l’ensemble du territoire québécois.

Celle-ci considère leur accorder une priorité absolue et défend avec détermination leurs intérêts politiques et économiques, en plus de favoriser l’autonomie municipale, et de travailler activement à accroître la vitalité des régions, en offrant un large éventail de services aux municipalités et MRC.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Une corvée de sauvetage de plantes vulnérables a eu lieu à Crabtree

Une vingtaine de bénévoles ont pris part hier à une corvée de sauvetage de plantes vulnérables sur le futur emplacement de la bretelle d’accès de la route 158, à Crabtree. Cette initiative, une première au Québec, a été réalisée en partenariat avec l’organisme Adapterre, Jardins Sauvages et le Comité vert de Crabtree. Le ministère des ...

Hommage à Richard Leduc pour ses 20 ans de service par l’UMQ

L’Union des municipalités du Québec (UMQ) a rendu un vibrant hommage à Richard Leduc, qui célèbre 20 années consécutives à la table du conseil municipal de Joliette. Richard Leduc a récolté un concert d’éloges lors de la soirée gala du mérite Ovation municipale, qui concluait le 13 mai dernier les Assises 2022 de l’UMQ, en compagnie de neuf ...

Variole simienne: la Santé publique explique les mesures à prendre

Le Dr Luc Boileau a tenu une conférence de presse aujourd’hui pour venir expliquer aux citoyens comment reconnaître la variole simienne ou communément appelée variole du singe et quelles mesures devrait-on prendre.  Il a débuté en mentionnant que nous étions loin de la contagiosité et de l’ampleur de la COVID-19, mais qu’il était bon de ...