X
Rechercher
Publicité

Association internationale

Le Canada amplifie ses engagements pour protéger les océans

durée 23h59
11 février 2022
Léa Arnaud
durée

Temps de lecture :

3 minutes

Par Léa Arnaud, Journaliste

Le Canada s’est joint à plusieurs autres pays du monde dans le but de réduire la pollution plastique et de protéger les océans.

C’est lors du sommet One Ocean Summit , tenu par la France au cours des derniers jours, que le premier ministre Justin Trudeau a indiqué l’implication du pays à agir face aux menaces sur l’océan.

De ce fait, le Canada adhère à la coalition de haute ambition sur la biodiversité dans les zones situées au-delà de la juridiction nationale, pour faire avancer la protection de la biodiversité marine. Il participe également à l'Engagement mondial de la nouvelle économie des plastiques qui réunit plus de 500 entreprises et gouvernements déterminés à agir rapidement pour réduire la pollution plastique.

Le pays s’engage aussi à soutenir l’élaboration d’un nouvel accord mondial ambitieux et juridiquement contraignant sur le plastique à l’Assemblée des Nations Unies pour l’environnement qui visera à lutter contre la pollution plastique en tenant compte de tout son cycle de vie.

« Les Canadiens savent qu’il faut prendre soin de nos espaces naturels, et non pas les couvrir de déchets. Tandis que nous agissons ici, au pays, pour interdire les plastiques nocifs à usage unique, nous prenons des initiatives ailleurs dans le monde également. C’est pourquoi le Canada se joint à ses partenaires internationaux dans la lutte contre la pollution des océans. C’est en travaillant tout ensemble à bâtir un avenir exempt de déchets de plastique que nous pourrons offrir un avenir propre et sain aux générations de demain », a souligné Justin Trudeau.

Rappelons que, selon le site du gouvernement du Canada, en date du 21 décembre 2021, seulement 9% des déchets de plastique sont recyclés. C’est pour cette raison qu’il met en place un plan exhaustif pour lutter à long terme contre la pollution plastique, dont une interdiction qui sera à court terme imposée sur certains plastiques à usage unique néfastes. Un autre élément important du plan sera l’établissement de normes réglementées visant à accroître l’utilisation du contenu recyclé dans certains produits en plastique. Le gouvernement du Canada se dit déterminé à veiller à ce que tous les emballages de plastique au Canada soient faits d’au moins 50% de contenu recyclé d’ici 2030.

En 2020, le gouvernement du Canada a analysé les données disponibles afin de déterminer quels produits seraient visés par le projet d’interdiction. Cette analyse a permis de cerner les six articles en plastique à usage unique suivants que le gouvernement a l’intention d’interdire : les sacs d’emplettes; les ustensiles; les récipients pour aliments fabriqués à partir de plastiques problématiques; les anneaux pour emballage de boissons; les bâtonnets à mélanger et les pailles.

Il faut savoir que le Canada, qui possède le littoral le plus long au monde et abrite un quart de l’eau douce mondiale, est particulièrement bien placé pour montrer l’exemple en réduisant la pollution plastique et en protégeant la santé des océans. 

« La pollution plastique qui existe dans nos océans est un problème grandissant qu’il est urgent de régler tous ensemble. Notre gouvernement s’est donné comme priorité d’éliminer les déchets de plastique et la pollution plastique, notamment en interdisant les plastiques nocifs à usage unique. Nous voulons aussi intégrer le Canada dans une économie circulaire qui permettra de maintenir le plastique dans l’économie au lieu de l’envoyer au dépotoir. Le Canada est le champion de la Charte sur les plastiques dans les océans, et nous poursuivrons notre collaboration avec nos partenaires internationaux afin de parvenir à un accord mondial ambitieux et juridiquement contraignant sur le plastique », de conclure Steven Guilbeault, ministre de l’Environnement et du Changement climatique.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Variole simienne: la Santé publique explique les mesures à prendre

Le Dr Luc Boileau a tenu une conférence de presse aujourd’hui pour venir expliquer aux citoyens comment reconnaître la variole simienne ou communément appelée variole du singe et quelles mesures devrait-on prendre.  Il a débuté en mentionnant que nous étions loin de la contagiosité et de l’ampleur de la COVID-19, mais qu’il était bon de ...

Joliette reconnue pour sa préservation de la biodiversité

La Ville de Joliette a reçu le 17 mai dernier une attestation de niveau 2 et 2 étoiles pour la préservation et la mise en valeur de la biodiversité, lors du Salon des technologies environnementales du Québec. Organisé par Réseau Environnement, le Salon tenait sa toute première cérémonie de reconnaissance du programme d’excellence pour la ...

durée Hier 17h00

Les journalistes souffrent de niveaux «alarmants» de stress, suggère un sondage

Les travailleurs canadiens de l’information souffrent de niveaux «alarmants» de stress et de traumatismes liés au métier, selon un nouveau rapport, et les chercheurs réclament un soutien accru pour aider les journalistes à faire face à la couverture de la COVID−19 et d’autres crises dans l’actualité. Les résultats, basés sur 1251 réponses ...