Publicité

15 décembre 2021 - 08:00

Brive-la-Gaillarde

Deux étudiants de Joliette pourraient s’envoler vers la France

Par Salle des nouvelles

Deux étudiants joliettains auront la chance de séjourner à Brive-la-Gaillarde, ville française jumelée avec Joliette, où ils travailleront comme agents administratifs à la médiathèque municipale.

Cette aventure formatrice leur permettra d’enrichir leurs compétences, de s’imprégner d’une nouvelle culture francophone et de découvrir l’Europe.

Les intéressés doivent consulter l’offre au www.joliette.ca, puis postuler à [email protected] d’ici le 10 janvier 2022.

Séjour

Le contrat de travail durant environ sept semaines, les participants s’envoleraient pour Brive vers le 25 juin et en reviendraient autour du 20 août.

Les étudiants travailleront en moyenne 35 heures par semaine, généralement du mardi au samedi.

Ils devront disposer d’argent de poche pour subvenir à leurs besoins (repas, déplacements et autres) jusqu’au premier versement de leur salaire mensuel d’environ 1 200 euros.

Le logement et les petits déjeuners dans un foyer de jeunes travailleurs sont inclus.

Conditions de participation

Les candidats doivent respecter ces critères d’admissibilité :

-Être de nationalité canadienne et résider à Joliette;
-Être âgé de 18 à 29 ans;
-Avoir le statut d’étudiant pour l’année 2022 et prévoir retourner aux études à la session d’automne;
-Ne jamais avoir participé au programme;
-Être détenteur d’un passeport valide pour la durée du séjour;
-S’engager à être disponible pour toute la durée du programme;

-Payer son billet d’avion (bourse disponible) et la contribution de 100 $ au programme;
-Héberger l’étudiant français dans sa famille d’accueil pendant son séjour à Joliette.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.