Publicité

27 juin 2021 - 07:00 | Mis à jour : 07:37

Pour ceux qui restent

Deux nouveaux outils pour les personnes endeuillées par suicide et leurs proches

Benjamin Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

Le Centre de prévention du suicide de Lanaudière (CPSL) a lancé plus tôt cette semaine deux outils destinés aux personnes endeuillées par suicide. Ceux-ci se déclinent en une page Facebook et le Passeport soutenir le deuil par suicide.

Lors de l’événement tenu par visioconférence, l’organisme en a profité pour parler de sa vision du deuil par suicide. Une vision qui met l’accent sur la résilience des personnes endeuillées en reconnaissant le caractère unique d’un deuil. « Chaque personne a la capacité de déterminer les gestes qui ont un sens pour elle et qui lui font du bien », indique le CPSL par communiqué.

Un groupe Facebook pour ceux qui restent

Le premier outil mis à l’honneur provient du Réseau lanaudois d’endeuillé·es par suicide – Pour ceux qui restent.

Joyce Lawless, directrice du CPSL, a décrit celui-ci comme « un réseau créé à l’initiative de quelques personnes endeuillées par suicide, qui vise à redonner espoir aux personnes endeuillées et à faire écho à chacune d’elles, même si leur cheminement de deuil est différent, en leur proposant des activités sociales et de l’entraide ». 

On y trouve des publications, des invitations et de l’information qui s’adressent à tous les membres. Ceux-ci sont libres d’échanger entre eux, dans le respect des règles de modération établies dans le but d’assurer le respect, la confidentialité et la sécurité de chacun. Le groupe compte à ce jour une quarantaine de membres. 

Un outil pour l’entourage

Développé avec la collaboration d’un groupe de finissants du programme de Techniques d’éducation spécialisée du Cégep régional de Lanaudière à Joliette, le Passeport soutenir le deuil par suicide faisait également partie des outils annoncés par le CPSL.

« Le projet comportait une démarche documentée s’appuyant sur deux importantes prémisses : le besoin des personnes endeuillées qu’on reconnaisse et qu’on accepte l’unicité de leur deuil et la nécessité, pour les membres de leur entourage, de développer des comportements qui soient en phase avec les besoins de leur proche endeuillé », a expliqué Thierry Goulet-Forgues, un des membres du groupe d’étudiants.

Ce passeport a donc comme objectif d’outiller l’entourage afin de lui permettre de mieux comprendre la situation et les besoins d'un proche en favorisant une communication significative et l'accompagnement bienveillant de la personne endeuillée. 

Ce dernier est maintenant accessible sur le site du CPSL. Quelques exemplaires papier sont aussi disponibles. Pour s’en procurer un, ou pour obtenir du soutien supplémentaire pour accompagner un proche endeuillé, il est possible de joindre le CPSL au 1 866 APPELLE (1 866 277-3553). 

« Le CPSL remercie chaleureusement chacun des membres du groupe d’étudiants pour leur dynamisme, leur créativité et leur souci du bien-être des personnes éprouvées par le suicide d’un proche et salue l’initiative, l’implication et la générosité des membres du comité organisateur du Réseau lanaudois d’endeuillés par suicide – Pour ceux qui restent dans la mise en place des activités du Réseau et du groupe Facebook », conclut l’organisme.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.