Publicité

2 mai 2021 - 10:00

Sûreté du Québec

Attention au retour des cyclomoteurs sur les routes

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Le retour du printemps annonce également le retour des cyclomoteurs. Pour cette raison, la Sûreté du Québec rappelle aux usagers du réseau routier l'importance d'assurer la sécurité de tous en respectant le Code de la sécurité routière (CSR).

Le principe de prudence défini au CSR prévoit que tout usager de la route est tenu, surtout à l’égard de celui qui est plus vulnérable que lui, d’agir avec prudence et respect lorsqu’il circule sur un chemin public. L’usager vulnérable est, pour sa part, tenu d’adopter des comportements favorisant sa sécurité.

Pour être être conducteur d’un cyclomoteur il faut être âgé d'au moins 14 ans, être titulaire d’un permis de la classe 6 D et avoir suivi avec succès, dans une école agréée, le cours de conduite Programme d’éducation à la sécurité routière – Conduite d’un cyclomoteur.

Rappelons qu'une personne titulaire d’un permis de la classe 6D est soumise à la règle du zéro alcool. Qui plus est, la capacité de conduite affaiblie par l’alcool, la drogue ou la combinaison des deux constitue une infraction au Code criminel.

Les règles de circulation et l’équipement obligatoire
• Il est interdit à une personne âgée de moins de 16 ans qui conduit un cyclomoteur de transporter un passager
• Porter un casque protecteur conforme aux normes établies par règlement est obligatoire
• Les cyclomoteurs doivent être munis, de chaque côté, d’un rétroviseur solidement fixé
• Le conducteur d’un cyclomoteur doit circuler assis sur son siège et tenir constamment le guidon
• La conduite d’un cyclomoteur est interdite sur un chemin à accès limité et sur ses voies d’entrée ou de sortie
• Le conducteur d’un cyclomoteur doit à tout moment maintenir allumé le phare blanc de son véhicule
• Le niveau sonore du système d’échappement d’un cyclomoteur ne doit pas excéder la valeur établie par règlement.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.